VIDÉO – “Une cote mal taillée” : Nathalie Saint-Cricq très critique avec Emmanuel Macron

Sur le plateau de l’émission C dans l’air, diffusée ce jeudi 23 juin sur France 5, Nathalie Saint-Cricq a étrillé la stratégie politique souhaitée par Emmanuel Macron à la suite des résultats des élections législatives.

A propos de


  1. Nathalie Saint-Cricq


  2. Emmanuel Macron

Nathalie Saint-Cricq n’a pas eu la langue dans la poche. Invitée de l’émission C dans l’air, sur France 5 ce jeudi 23 juin, la journaliste est revenue sur la première allocution d’Emmanuel Macron donnée trois jours après les résultats de l’élection législative. S’il a reconnu les « fractures » apparues au sein de ce nouveau scrutin, le président de la République a assuré qu’il était prêt « à prendre cette volonté de changement que le pays a clairement exprimé ». Une stratégie développée par le locataire de l’Élysée qui apparaît comme une évidence pour Nathalie Saint-Cricq. « Je crois qu’il peut difficilement faire autrement », a-t-elle constaté. Et de préciser : « Il est obligé de dédramatiser. »

Selon l’éditorialiste politique de France Télévision, Emmanuel Macron a décidé d’entrer dans « le jeu des autres en direction des oppositions » tout en essayant de « trouver des solutions ». Une tactique « de coalition » qu’a vivement pointée du doigt Nathalie Saint-Cricq. « Il fait quelque chose qui est un petit peu entre les deux. C’est-à-dire à la fois j’ai entendu le message des Français et puis d’un autre côté je vais essayer de vous renvoyer la responsabilité. C’est une espèce de cote mail taillée faite pour temporiser« , a-t-elle ainsi clashé l’époux de Brigitte Macron. Cependant, cette manœuvre ne pourra pas se mettre en place du jour au lendemain « avec un programme (…) un peu faible qu’on ne connaît pas bien », comme l’a souligné la mère de Benjamin Duhamel.

Nathalie Saint-Cricq cash sur sa brouille avec Jean-Luc Mélenchon

En tant que journaliste politique, Nathalie Saint-Cricq a eu l’occasion d’échanger avec les personnalités emblématiques issues de divers partis. Des rencontres qui ne se sont pas toujours passées comme prévu. Interrogée sur ses souvenirs les plus marquants dans le podcast Politalks, Nathalie Saint-Cricq s’est alors remémorée « un souvenir très particulier » d’une émission dans laquelle elle avait reçu Jean-Luc Mélenchon. « On avait parlé du Venezuela et de la laïcité. Il s’était vraiment énervé », a-t-elle d’abord contextualisé, avant de poursuivre : « Après l’émission, j’étais allée [le voir] en lui disant au revoir. Il m’avait dit : ‘Va te faire foutre !’«  Un incident dont elle ne fustige pas le chef de file de La France Insoumise. Et pour cause. Au fil de cette interview, Nathalie Saint-Cricq a concédé qu’elle ne supportait pas Jean-Luc Mélenchon, tout comme Nicolas Sarkozy.

Crédits photos : Capture d’écran C dans l’air – France 5

Autour de

Source: Lire L’Article Complet