Violences au Capitole : Melania Trump sort de son silence et dénonce des "ragots salaces" contre elle

La First Lady a pris la parole pour la première fois depuis l’invasion du Capitole, dans une lettre parue sur le site officiel de la Maison-Blanche, ce lundi. Elle en a profité pour faire passer un autre message.

Melania Trump s’est exprimée pour la première fois depuis l’invasion du Capitole par des partisans de son époux, suivie de la mort de quatre manifestants et deux policiers. La First Lady a ainsi publié une lettre ce lundi 11 janvier sur le site de la Maison-Blanche. Elle y adresse d’abord une pensée «à Ashli Babbit, vétéran de l’Air Force, Benjamin Philips, Kevin Greeson, Rosanne Boyland et les officiers de police du Capitole Brian Sicknick et Howard Liebengood» : soit les six personnes qui ont trouvé la mort – le dernier s’est suicidé samedi 9 janvier -, après être intervenues sur place lors des émeutes du Capitole. «Je prie pour que leurs familles trouvent du réconfort et de la force durant cette période difficile», a-t-elle écrit, avant de dénoncer les «attaques» à son encontre.

Des “fausses accusations trompeuses”

Melania Trump s’exprime ensuite sur les événements violents qui ont eu lieu, se disant «déçue et démoralisée» par ces actions. «Je trouve cela honteux qu’au moment de ces événements tragiques aient été propagés des ragots salaces, des attaques personnelles injustifiées et des accusations fausses et trompeuses contre moi – de la part de personnes qui cherchent à se mettre en avant et ont une intention cachée», avance la première dame, sans préciser de quelles attaques il s’agit, ni de qui elles proviennent. «Cette période est uniquement dédiée à la guérison de notre pays et de ses citoyens», insiste celle qui, était en pleine séance photo de la décoration – des tapis, précisément – de la Maison-Blanche lors de l’invasion du Capitole.

Et de poursuivre en condamnant «absolument la violence qui a eu lieu au Capitole» : «La violence n’est jamais acceptable. En tant qu’Américaine, je suis fière de notre liberté d’exprimer nos points de vue sans être persécutés. C’est un des idéaux fondateurs de l’Amérique». L’ancien mannequin n’évoque cependant jamais explicitement le fait qu’il s’agit de partisans de son mari, dopés par sa rhétorique et son refus d’accepter le verdict des urnes.

En vidéo, Melania Trump présente son dernier Noël à la Maison-Blanche

La première dame américaine a, par la suite, réclamé un apaisement des tensions : «Nous devons nous écouter les uns les autres, nous concentrer sur ce qui nous unit et nous élever au-dessus de ce qui nous divise». Et de prôner «l’empathie, la force et la détermination». Elle conclut sa déclaration en «remercier les millions d’Américains qui ont soutenu mon mari et moi-même ces quatre dernières années et (qui) nous ont montré l’incroyable force de l’esprit américain».

Source: Lire L’Article Complet