“Vous êtes journaliste ou procureur ?” : Julien Bayou s’emporte contre Olivier Truchot

Interrogé, mardi 19 juillet, par Olivier Truchot sur les incendies qui ont récemment ravagé la Gironde, Julien Bayou a partagé un avis salé. Une prise de parole durant laquelle le député des Verts s’est directement attaqué au journaliste.

Une prise de parole qui sonne comme un véritable règlement de comptes. Invité en duplex de BFMTV, mardi 19 juillet, Julien Bayou s’est rapidement emporté lorsque les récents incendies en Gironde ont été évoqués. Un sujet qui fait débat sur la Toile puisque de nombreux internautes déplorent le fait que certains écologistes se soient opposés à un projet visant à améliorer la Forêt de Teste-de-Buch – aujourd’hui ravagée par les flammes -. En cause, ces derniers ont estimé que les feux n’auraient pas fait autant de dégâts si le passage des pompiers sur place avait été facilité.

« Vous êtes journaliste ou vous êtes procureur ?, a lancé Julien Bayou en préambule. Vous avez une députée [à savoir, Sophie Panonacle, députée Renaissance, ndlr], avec laquelle je ne suis pas d’accord, qui vous explique que ça n’a rien à voir avec les élus écologistes et vous avez systématiquement, pendant le temps où vous l’avez interviewée, essayé de lui faire dire que c’était de la faute des élus écologistes. » Et de poursuivre, colérique : « Vous êtes quoi à la fin, vous êtes journaliste ou vous êtes un adversaire politique ? Je suis scandalisé !« 

Julien Bayou persiste et attaque

Durant cette même intervention, Julien Bayou a ensuite été plus critique envers Olivier Truchot. « Ce que vous faites maintenant, au lieu d’alerter sur le dérèglement climatique, au lieu d’alerter sur ces flottes Canadair qui font tant défaut, au lieu d’alerter sur le soutien aux pompiers qui réclament depuis des décennies le fait de faire un métier considéré ‘à risque’… Vous, vous cherchez des élus écolos qui seraient responsables ? Et bien c’est faux, entièrement faux !« 

Et de conclure, cinglant : « Maintenant, faites votre travail de journaliste ! Mettez-moi en défaut si vous le voulez, basez-vous sur les faits. Les faits, c’est quelque chose que votre journaliste Monsieur Pitrel. »

Crédits photos : Capture d’écran / BFMTV

A propos de


  1. Olivier Truchot

Autour de

Source: Lire L’Article Complet