« Vous imaginez la scène incroyable ? » : ce duel secret entre Anne Hidalgo et Emmanuel Macron

Dans l’optique de la présidentielle de 2022, les Jeux Olympiques de Tokyo permettent à Anne Hidalgo et Emmanuel Macron de s’offrir un duel à distance sur le plan international.

L’élection présidentielle arrive à grands pas. Si elle se déroulera dans environ neuf mois, les potentiels candidats ont d’ores et déjà commencé les grandes manœuvres pour façonner leur stature nationale, mais également internationale. Pour cela, les Jeux Olympiques, qui se déroulent actuellement en Japon, sont un formidable outil à saisir. La maire de Paris, Anne Hidalgo, dont les rumeurs autour d’une candidature présidentielle se font de plus en plus vives, ainsi que le président de la République, Emmanuel Macron, sont bien décidés à en profiter.

Avec Tokyo 2020, tous deux se livrent indirectement un combat dans les coulisses de l’événement où chacun essaie de peaufiner son image à l’échelon planétaire. Pour Anne Hidalgo, tout a commencé avec l’inauguration du village olympique français installé le temps des Jeux Olympiques au Trocadéro. Dans l’optique des Jeux Olympiques de 2024 à Paris, elle se rendra finalement au Japon pour récupérer le drapeau olympique lors de la cérémonie de clôture, le 8 août prochain. Ce déplacement, alors qu’elle ne compte pas laisser le monopole des Jeux olympiques à son potentiel futur adversaire en 2022, emballe son entourage. Vous imaginez la scène incroyable quand elle va saisir le drapeau devant toutes les télés du monde ?”, s’enflamme un de ses proches auprès du Figaro.

Le chef de l’État s’est rendu au Japon

De son côté, Emmanuel Macron a été le seul dirigeant du G7 à se rendre au Japon pour la cérémonie d’ouverture. Sur place, il a rencontré des artistes et chefs d’entreprises mais s’est également projeté vers l’édition parisienne de l’événement sportif en 2024. “Je vais aux JO pour le soutien et le relais. Nous sommes à pied d’œuvre. Nous allons continuer à aller de l’avant pour préparer notre pays au rendez-vous de 2024, avec aussi nos athlètes, nos enfants, toute la société”, a-t-il promis sur France 2. Une façon donc de devancer sa potentielle adversaire, avec qui il entretient une relation faite de hauts et de bas, sur les sujets de l’olympisme et de politique internationale.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Jean-Paul Pelissier/Pool/Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet