Xavier Dupont de Ligonnès : son ami d’enfance le croit toujours vivant

Xavier Dupont de Ligonnès, le fugitif le plus recherché de France, est-il encore vivant ? Dans son livre L’Ami impossible, Bruno de Stabenrath, un ami d’enfance, donne son avis sur la question.

En avril 2011, les corps des cinq membres de la famille Dupont de Ligonnès étaient découverts enterrés. Tous, sauf celui de Xavier, le père, soupçonné de ce quintuple meurtre. Depuis, les habitants de l’Hexagone s’interrogent. A-t-il pris la fuite ? Est-il vraiment l’auteur de ces crimes ? A-t-il compté sur l’aide d’un complice ? Pour l’heure, ces questions restent sans réponse. Neuf ans après la tuerie, Bruno de Stabenrath, un ami d’enfance du fugitif le plus recherché de France, continue d’enquêter. Dans son livre L’Ami impossible, dont la sortie est prévue le 15 octobre prochain, le comédien plonge dans les abysses de leur amitié. L’objectif, remonter aux sources de sa folie criminelle.

Pour “comprendre les rouages de cette affaire criminelle hors norme”, d’après un communiqué, Bruno de Stabenrath mène sa propre enquête. Mêlés aux investigations policières, l’auteur raconte des souvenirs de leur jeunesse. Comme leur première rencontre. C’est en… 1977. Nouvel élève de terminale, à Versailles, Bruno de Stabenrath, en retard, frappe à la porte de son cours d’espagnol. La seule place de libre l’oblige à prendre place à côté d’un grand brun. “Bienvenue chez les fous”,lui lance le jeune homme avant de se présenter : “Xavier… Xavier de Ligonnès”. Entre eux, c’est un coup de foudre amical. “Les deux adolescents habitent dans la même rue et partagent la même passion pour la musique et les voitures américaines”, peut-on lire dans le résumé de l’ouvrage.

Comme un pressentiment

Xavier Dupont de Ligonnès et son ami vivent une jeunesse insouciante. Si leurs parcours professionnels divergent, rien ne peut séparer les deux hommes, plus complices que jamais. Rien, sauf une secte religieuse. “C’est en juin 1995 que le délire mystique de la secte Philadelphie (et de la mère de Xavier) atteint son paroxysme, raconte Bruno de Stabenrath. Cette dernière a fait une prophétie : le 30 juin 1995, le chanoine Ridofli ressuscitera et il désignera Xavier comme « l’élu » pour régner sur le monde.” L’auteur précise que “rien de tout cela n’arrive”. Mais, poussé au narcissisme divin le plus absurde, Xavier Dupont de Ligonnès se perd, entre rêve et réalité. Cette dévotion sectaire pouvait-elle prédire sa folie criminelle ? Son ami d’enfance n’en sait rien. Mais Bruno de Stabenrath est persuadé d’une chose : il est encore vivant. “Pour l’heure, je suis sûr qu’il se cache dans un autre pays… La Thaïlande, l’Amérique du Sud”, assure-t-il, bien que “sa retraite idéale” serait au Texas. Dans les dernières pages de son récit, son jumeau d’adolescence le promet : s’il venait à frapper un jour à sa porte, il “l’accueillerait comme un frère avant de le faire parler et de le livrer aux forces de l’ordre.”


Source: Lire L’Article Complet