10 erreurs à éviter dans la chambre d'enfant

Terrain de jeux dans tous les sens du terme, la chambre d’enfant catalyse tous les prérequis qui incombent à l’aménagement intérieur. Choix du lit, des couleurs, des meubles, des rangements et de la décoration sont autant de questionnements exigeants susceptibles de rendre la conception de la chambre périlleuse. Si elle s’aménage en toute simplicité, il est néanmoins essentiel de tenir compte de la personnalité de l’enfant, de ses besoins et des dimensions de la pièce. Pour vous aider, voici 10 pièges à éviter quand on aménage une chambre d’enfant

  • + de 50 idées déco pour sublimer la chambre d’enfant
  • Avant-après : 10 chambres d’enfant entièrement repensées et modernisées

Ne pas choisir le bon lit enfant

Pour gagner de la place et s’adapter aux besoins des enfants dans le temps, on mise sur un lit escamotable et à double fonction. Dans ce sens, on opte pour un lit enfant évolutif qui grandit avec le bambin à travers les années, un lit banquette avec tiroir-lit pour accueillir les copains à l’envi ou encore un lit enfant combiné à un bureau pour une praticité à toutes épreuves. La bonne idée pour gagner des mètres carrés ? Le lit mezzanine, une aubaine dès lors que l’espace est compté. 

Sous-estimer les meubles adaptés

Si rangements et bambins ne riment pas forcément, l’accumulation de peluches, livres, jouets et vêtements exige d’aller au-delà des adages. Aussi, pour une chambre d’enfant bien rangée, l’allié imparable reste le meuble dit “malin”. Que l’on mise sur des paniers, casiers, petites valises faciles à glisser sous le lit, que l’on préfère un lit coffre selon la configuration de la chambre ou que l’on installe des étagères basses, l’objectif premier est d’opter pour des meubles adaptés à l’âge de l’enfant pour l’inciter à ranger. Voilà tout le début de l’apprentissage. 

Ne pas miser sur le pouvoir de la couleur

L’atmosphère ne résulte pas uniquement de la combinaison meubles et accessoires. La couleur joue, elle aussi, un rôle déterminant dans la décoration de la chambre d’enfant. Outre la décoration murale, la peinture et le papier peint employés séparément ou combinés, demeurent des solutions efficaces pour dynamiser, délimiter les espaces et ajouter de la fantaisie dans cette pièce qui en exige grandement. En pratique, on ose les contrastes, les accessoires colorés et les meubles vitaminés. Résultat affirmé et empli de gaieté. 

Ne pas délimiter les différents espaces

Si la surface de la chambre le permet, il est souhaitable d’isoler le coin sommeil et de délimiter les espaces dédiés aux jeux et au travail. Le but ? Que l’enfant puisse s’approprier sa chambre, distinguer les activités et créer un cocon rassurant dans cette pièce multifonction par définition. Dans les faits, on installe le lit enfant dans un angle, le bureau dans un autre, un coin lecture adossé au lit et enfin un tapis de jeux que l’on déplace à l’envi. Chaque chose en son temps et chaque espace à sa place. 

Oublier d’installer un bureau

Indispensable à la chambre d’enfant, le bureau enfant a pour utilité première de responsabiliser le bambin, de lui apprendre à faire ses devoirs seul, et par conséquent de le rendre plus autonome. Pour bien le choisir, on pense d’abord à la hauteur du bureau afin que ce dernier s’adapte à la morphologie de l’enfant, on pense à la largeur du plateau mais également aux rangements annexes tels que les tiroirs et les niches. Organisation et concentration garanties. 

Faire l’impasse sur des textiles appropriés

Au même titre que la petite déco, le papier peint ou le mobilier, les textiles réinventent le décor dans la chambre d’enfant. Si leurs simples présences dynamisent et réchauffent l’espace, rideaux, linge de lit et tapis se choisissent avec une attention également portée sur les matières. Isolant phonique pour l’un, isolant thermique et parure hypoallergénique pour les autres, les textiles de la chambre d’enfant requièrent ainsi une qualité irréprochable. Car mis à part leur potentiel infiniment esthétique, ils ont un vrai rôle à jouer. 

Surcharger l’espace de la chambre d’enfant

Ranger, trier, organiser, voilà tout le concept d’une chambre d’enfant facile à vivre. Sans entrer dans une routine militaire et sans transformer votre ladite pièce en chambre témoin dénuée de charme, il est tout de même judicieux de débarrasser l’espace du superflu au risque de ne plus y voir très clair. Aussi, on trie régulièrement les vêtements, les jouets et les livres pour faire place neuve et pourquoi pas réinventer le décor. Qui plus est, on évite de surcharger la chambre avec des meubles massifs et des objets inutiles qui entraveront la bonne circulation. Un lit, une table de chevet et une armoire suffisent amplement durant les premières années. 

Ne pas bien éclairer la chambre d’enfant

Dans la chambre d’enfant, il faut idéalement pouvoir conjuguer ambiance douce et reposante, tout en plaçant suffisamment de luminaires efficaces pour la lecture ou le travail. Sans évidemment omettre les variations ludiques et déco. En pratique, on opte pour un joli plafonnier que l’on agrémente d’éclairages ponctuels, directs mais orientables comme des lampes à poser sur le bureau ou  quelques appliques murales. On n’oublie pas les lampes mobiles et les veilleuses qui se posent ou se pincent sur les meubles selon les besoins et envies. 

Négliger la décoration murale

Comme dans les autres pièces de la maison, la chambre d’enfant préfère la créativité aux murs blancs. Support plus que parfait pour traduire la personnalité des bambins, les différentes parois méritent leur lot de réflexion et d’apparat. Autrement dit, de décoration murale. Quelques cadres, une jolie étagère ou une série de miroirs, des patères ou encore des appliques peuvent ainsi souligner les volumes de la chambre et égayer l’atmosphère sans trop en faire. 

Opter pour des rangements ouverts dans la chambre d’enfant

Bien que l’ultime tendance soit à l’exposition, la chambre d’enfant requiert davantage la dissimulation plutôt que le dévoilement. Dans un premier temps, les rangements fermés permettent de camoufler la ribambelle de vêtements et jouets que l’on souhaite ne pas afficher. Ensuite, ces derniers évitent l’accumulation de poussière et d’acariens. Enfin, les armoires et autres coffres fermés empêchent la plupart des enfants de piocher dans leurs affaires et donc de semer le bazar. 

Source: Lire L’Article Complet