20 scandales qui ont chamboulé la vie des joueurs de football (partie 1)

Coup de boule, prostitution, infidélité, drogue… La vie des footballeurs est parfois scandaleuse. Retour sur leurs plus grosses polémiques.

Le football, c’est une véritable passion. Extrêmement populaire, ce sport déchaîne les foules et provoque un énorme engouement sur la planète entière. Que l’on soit fans invétérés ou amateurs occasionnels, cette discipline a pour vocation d’unifier. « Le football, ce n’est pas seulement taper dans un ballon. Dans un monde haineux et pris de folie, le football peut aider à retrouver une atmosphère et une énergie positives » confie Joseph S. Blatter, l’ancien président de la FIFA. Mais derrière les strass et les paillettes, la réalité fait moins rêver car chaque médaille a son revers. Vous l’aurez compris, le monde du ballon rond est loin d’être un long fleuve tranquille. Si les joueurs font généralement couler de l’encre pour leurs impressionnants exploits sur les terrains de jeu, leur vie privée défraie régulièrement la chronique dans les tabloïds. En témoignent les nombreux scandales qui secouent le milieu depuis de nombreuses années. Entre les accusations d’infidélités, de violences, de fraudes et de dérapages médiatiques, les adeptes des crampons se retrouvent souvent au cœur de vives polémiques et voient leur réputation entachée. La rédac’ de melty revient sur les 10 plus gros bad buzz des stars du football.

Franck Ribéry et Karim Benzema

Tout commence en avril 2010. Plusieurs joueurs de l’équipe de France, dont Franck Ribéry, Sydney Govou, Hatem Ben Arfa et Karim Benzema, sont pointés du doigt dans une sombre affaire de proxénétisme. Ils sont accusés d’avoir eu des relations sexuelles tarifées avec une prostituée mineure prénommée Zahia Dehar. Lors de son audition, la jeune femme explique avoir rencontré Benzema en 2008 dans une boîte de nuit et avoir touché 500 euros pour leur rapport sexuel dans un hôtel parisien suite à la cérémonie des Oscars du foot. Quant à Ribéry, elle affirme l’avoir vu pour la première fois à Munich après que ce dernier l’a fait venir en avion pour célébrer ses 26 ans, en avril 2009. « J’étais son cadeau d’anniversaire » lance-t-elle à ce sujet, en précisant avoir été payée 700 euros pour sa prestation. Les footballeurs démentent.

https://www.instagram.com/p/CRrRWoNgalD/

Une publication partagée par ???? Zahia Dehar ???? (@zahiaofficiel)

Rapidement, on apprend que Govou, qui a fait la connaissance de la belle marocaine après sa majorité, et Hatem Ben Arfa sont mis hors de cause. Le dossier continue toutefois à prendre une énorme ampleur lorsque Ribéry et Benzema sont placés en garde à vue au mois de juillet. Accusés de « sollicitation de prostituée mineure », ils encourent jusqu’à trois ans de prison. Mais la justice finit par leur donner raison. Le tribunal estime que les deux athlètes ignoraient l’âge véritable de la jeune femme à l’époque des faits. Un détail que la principale concernée confirmera à plusieurs reprises tout au long de l’enquête. Les deux sportifs sont finalement relaxés en 2014 mais à jamais marqués par cette histoire. Zahia, elle, profite de ce gros buzz pour se faire un nom dans le mannequinat et lancer sa propre ligne de lingerie.

Olivier Giroud

Olivier Giroud fait malheureusement partie des joueurs qui alimentent le mythe des footballeurs infidèles. En 2014, l’attaquant français est dans la tourmente pour ses frasques sexuelles puisque le quotidien The Sun révèle qu’il a trompé sa femme Jennifer avec une escorte prénommée Celia Kay. C’est d’ailleurs cette dernière qui a envoyé les photos de leur folle soirée au tabloïd. Pris la main dans le sac, le sportif qui est papa depuis moins d’un an à l’époque, se retrouve en Une des médias. On le voit en sous-vêtements dans sa chambre d’hôtel du Canary Riverside Plaza à Londres. Une histoire qui a l’effet d’une bombe, encore plus lorsque la principale concernée prend la parole pour la première fois : « Olivier m’a raconté sa vie, il m’a aussi dit ce qu’il ferait pour moi, il m’a promis des choses et nous nous sommes embrassés. C’était cool mais pas de sexe. Il m’a demandé de rester toute la nuit. Il est complètement fou. »

Giroud s’excuse parce que The Sun sort les photos pic.twitter.com/YsGvhviihj

Obligé d’assumer, l’athlète fait son mea-culpa sur Twitter : « Je présente mes excuses à mon épouse, ma famille, mon entraineur, mes coéquipiers et les supporters d’Arsenal. Je dois maintenant me battre pour ma famille et pour mon club, pour obtenir leur pardon. Rien d’autre ne compte désormais. » Et d’ajouter : « Une ultime précision quant à mes excuses…OUI j’ai fait une erreur mais NON je n’ai pas commis l’adultère ! Que les choses soient claires… » Une remise en question qui semble avoir fonctionné puisque sa compagne lui pardonne finalement son écart de conduite. Pour preuve, Olivier Giroud et sa femme Jennifer filent actuellement le parfait amour, loin de cette période difficile. Mariés depuis l’été 2011, les deux tourtereaux sont d’ailleurs les heureux parents de quatre enfants. Deux filles et deux garçons prénommés Jade (née en 2013), Evan (né en 2016), Aaron (né en 2018) et la petite dernière Aria (née en 2020).

Je présente mes excuses à mon épouse, ma famille, mon entraineur, mes coéquipiers et les supporters d’Arsenal.

Je dois maintenant me battre pour ma famille et pour mon club, pour obtenir leur pardon. Rien d’autre ne compte désormais.

Une ultime précision quant à mes excuses…OUI j’ai fait une erreur mais NON je n’ai pas commis l’adultère! Que les choses soient claires…

David Beckham

Même son de cloche pour David Beckham. En 2004, l’ancien milieu de terrain de Manchester United trompe son épouse Victoria Beckham avec sa secrétaire, une dénommée Rebecca Loos. L’aventure fait les gros titres de la presse à scandale et l’employée s’en donne à cœur joie pour révéler des détails croustillants de son aventure avec la star du ballon rond. « David est un amant formidable » clame-t-elle à qui veut bien l’entendre. Attaqué de toutes parts pour avoir trahi la confiance de sa compagne, le père de Brooklyn, Romeo, Cruz et Harper Beckham dément fermement ces révélations chocs. Décrite comme une femme bafouée, l’ancienne Spice Girl décide pourtant de faire confiance à sa moitié et de rester avec lui. L’occasion pour l’ex-footballeur professionnel de réaffirmer au micro de la BBC Radio 4 qu’ils s’aiment à la folie : « Est-ce que nous restons ensemble car nous sommes devenus une marque ? Bien sûr que non. Nous restons ensemble parce que nous nous aimons, et parce que nous avons quatre enfants incroyables. » Aujourd’hui, les deux tourtereaux sont toujours aussi heureux. Ils ont notamment célébré leurs 21 ans de mariage, le 4 juillet 2020.

Neymar

Le scandale éclate en mai 2019. Neymar est accusé de viol par Najila Trindade, un mannequin brésilien. Cette dernière affirme avoir été agressée sexuellement par le joueur dans un hôtel à Paris. Dans une vidéo dévoilée par la jeune femme, on y voit le sportif s’allonger sur le lit avant que la top-modèle ne s’en prenne à lui. « Non, ne me frappe pas » lance-t-il, tandis qu’elle lui demande : « Tu vas me frapper, non ? » Ce à quoi, il répond : « Non, je n’aime pas ça. » La situation dégénère et Najila Trindade donne des coups à l’attaquant qui tente de la repousser avec ses pieds. « Tu sais pourquoi je te frappe ? Parce que tu m’as frappée hier. Tu m’as laissée seule dans la chambre » explique-t-elle alors que la vidéo s’arrête. L’affaire est relayée dans le monde entier et la réputation du jeune homme est compromise, bien qu’il crie son innocence. Coup de théâtre, les examens effectués sur l’accusatrice ne révèlent toutefois aucun signe de violence. Le dossier est classé sans suite puisque aucune preuve concrète contre le joueur n’est trouvée. Rassuré, Neymar décide de se prononcer dans un long message partagé sur Instagram.

https://www.instagram.com/p/B08fL7EAvp_/

Une publication partagée par NJ 10 ???????? (@neymarjr)

« C’est un chapitre de ma vie que je n’oublierais jamais pour de nombreuses raisons. La principale étant les dommages causés à ma famille et aux personnes qui me connaissent vraiment. Je vais être sincère, je ne vais pas vous dire que je suis heureux, mais plutôt soulagé. La cicatrice sera toujours là pour me rappeler à quel point l’être humain est capable du meilleur comme du pire. Oui, mon monde s’est effondré et j’ai été mis au sol… mais comme le dit une légende du jiu-jitsu ‘Pour beaucoup, le sol est la fin de tout, pour nous ce n’est que le début’. Que ce soit le début, non seulement pour moi, mais pour tous ceux qui ont subi ce genre de fausses accusations et surtout pour chaque femme qui est réellement victime de cet acte. Je souhaite que vous soyez forts, combatifs et que vous obteniez tout ce que vous méritez. Que Dieu veille toujours sur vous » lance-t-il. Une fois l’enquête bouclée, un retournement de situation se produit. La police de São Paulo demande à ce que des poursuites soient engagées contre Najila Trindade pour dénonciation calomnieuse et extorsion. La jeune femme sera-t-elle condamnée ? La décision est entre les mains d’un juge. En mai 2021, la marque Nike affirme avoir stoppé sa collaboration avec Neymar suite à des accusations d’agression sexuelle formulées par l’une de ses employées. Des allégations que le jeune homme dément fermement.

Cristiano Ronaldo

Cristiano Ronaldo n’aime visiblement pas payer ses impôts et semble avoir utilisé des sociétés installées à l’étranger, aux îles Vierges britanniques et en Irlande, pour éviter de mettre la main au portefeuille concernant ses droits à l’image entre 2011 et 2014. Mais le fisc n’est pas dupe et n’entend pas se laisser berner par le footballeur. La preuve, l’attaquant portugais est condamné pour fraude fiscale par la justice espagnole en janvier 2019. Verdict ? Deux ans de prison et une amende d’une valeur de 3,2 millions d’euros. Grâce au droit du pays qui permet d’obtenir une probation pour une première infraction d’une peine inférieure ou égale à deux ans, CR7 évite de purger la sienne derrière les barreaux. Celle-ci est tout simplement commuée en amende s’élevant à 365 000 euros. À cela s’ajoute l’accord qu’il a passé avec le fisc un an auparavant : leur verser la coquette somme de 18,8 millions d’euros pour mettre fin aux poursuites.

La même année, Cristiano Ronaldo est de nouveau au centre de la polémique. Il est accusé de viol par Kathryn Mayorga, une ex-mannequin américaine. La jeune femme affirme qu’il l’a violée en 2009 à Las Vegas. Le numéro 7 nie en bloc ces accusations mais des éléments troublants du dossier mettent à mal sa défense. D’après The Sun, des rapports montrent que l’ADN du sportif a été retrouvé sur des preuves. De plus, ses avocats avouent par e-mails que la victime lui a dit « Stop ». En 2010, Cristiano Ronaldo met en place un arrangement avec la top-modèle et lui verse 375 000 dollars en échange de son silence et de sa signature sur une clause de confidentialité. Accusé d’étouffer l’affaire, l’athlète précise que ce geste n’implique en aucun cas des aveux ni la reconnaissance de sa culpabilité. Si la jeune femme demande la réouverture du dossier en 2018, les poursuites sont finalement abandonnées, faute de preuves concrètes, un an plus tard.

Ronaldinho

Ronaldo de Assis Moreira plus connu sous le nom de Ronaldinho est arrêté le 6 mars 2020 en compagnie de son frère Roberto. Ils sont tous les deux accusés d’être entrés au Paraguay avec de faux passeports. Par conséquent, ils sont placés en détention provisoire. Mais que s’est-il passé ? Deux jours avant leur arrestation, les deux frangins posent leurs bagages à Asuncion pour faire la promotion d’un livre et participer à des œuvres de bienfaisance. Au moment où ils sont contrôlés, la police de l’immigration ne trouve pas d’anomalie en jetant un œil à leurs papiers falsifiés. Ce sont les forces de l’ordre paraguayens qui découvrent finalement le pot aux roses après avoir perquisitionné leur chambre d’hôtel et trouvé les documents contrefaits. Direction la prison pour le footballeur et son aîné. Ils n’y restent toutefois qu’un mois puisqu’en avril, ils payent une caution de 1,6 millions de dollars (1,47M€) afin d’être assignés à résidence dans un hôtel de luxe de la ville.

https://www.instagram.com/p/CGam0l5HwZ2/

Une publication partagée par Ronaldo de Assis Moreira (@ronaldinho)

La justice paraguayenne cherche désormais à savoir pourquoi Ronaldinho et son frère sont arrivés dans le pays. Sont-ils mêlés à une association de malfaiteurs ou de blanchiment d’argent ? L’enquête suit son cours mais à la surprise générale, leur remise en liberté est finalement statuée le 24 août lors d’une audience présidée par le juge Gustavo Amarilla, en charge du dossier. Le Ballon d’Or 2005 est enfin autorisé à retourner au Brésil, cependant il doit obligatoirement se présenter tous les trois mois pendant un an devant un juge. Il est également contraint de verser une amende de 90 000 dollars (environ 76 500 euros) pour « dommage à la société ». En revanche, la situation est différente pour son aîné Roberto car le parquet estime qu’il est au courant de la fraude depuis le début. Il est donc condamné à deux ans de prison avec sursis, à une amende de 110 000 dollars (environ 93 500 euros) et doit lui aussi se présenter à un juge tous les trois mois pendant deux ans.

Antoine Griezmann

De nature plutôt discrète et sympathique, Antoine Griezmann fait très rarement la Une des tabloïds. Et pourtant, un énorme scandale éclate en 2017 et la star de l’équipe de France est accusée de racisme. Tout part d’un clin d’œil aux basketteurs des Harlem Globetrotters dont il est très fan. Le footballeur se grime en noir en se maquillant de la tête au pied. Autrement dit, il réalise ce qu’on appelle un blackface. Un geste qui suscite un tollé sur la Toile. Et pour cause, cette pratique devenue une triste mode à partir du 19ème siècle aux États-Unis, permet aux blancs de se moquer des personnes de couleur, de les humilier et de véhiculer toutes sortes de stéréotypes nauséabonds à leur sujet. Si le sportif tente d’abord de désamorcer la situation en relativisant sur Twitter : « Calmos les amis, je suis fan des Harlem Globetrotters et de cette belle époque… C’est un hommage », sa réaction ne convainc pas toutes les personnes blessées par son acte. Confronté aux vives critiques, le jeune homme de 30 ans fait son mea-culpa, après avoir supprimé la photo de son déguisement déplacé : « Je reconnais que c’est maladroit de ma part. Si j’ai blessé certaines personnes, je m’en excuse. »

Je me suis toujours engagé contre toute forme de discrimination. Depuis quelques jours certaines personnes veulent me faire passer pour l’homme que je ne suis pas. Je réfute avec fermeté les accusations qui me sont portées et je suis désolé si j’ai pu offenser mes amis japonais.

Dans une story Instagram, Ousmane Dembélé, accusé de racisme anti-asiatique pour une vidéo de 2019 où on l’entend se moquer de techniciens japonais, s’excuse. pic.twitter.com/9wswI7uYdQ

Quatre ans plus tard, rebelote. Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé se retrouvent au cœur d’une polémique en raison d’une vidéo dans laquelle ils se moquent de la communauté asiatique. Ces images qui datent de l’été 2019 à l’époque de la Rakuten Cup, font rapidement le tour des réseaux sociaux et provoquent une véritable indignation. Sur la séquence, l’ailier du FC Barcelone qui semble être la personne derrière la caméra, tient des propos choquants à l’encontre de techniciens japonais venus régler des problèmes concernant une console de jeu : « Toutes ces sales gueules », « Oh put*** la langue », « Vous êtes en avance ou vous n’êtes pas en avance dans votre pays ? » Si celui qu’on surnomme Le Petit Prince ne dit rien, il se retourne à plusieurs reprises en souriant. Pris à partie par les internautes, les deux joueurs sont finalement contraints de réagir et présentent publiquement leurs excuses sur Twitter et Instagram. Mais celles-ci ne sont visiblement pas suffisantes puisque Konami, une société japonaise d’édition de jeux vidéo, met officiellement fin à son contrat avec Antoine Griezmann. Pour rappel, le footballeur était leur ambassadeur officiel pour le jeu de cartes Yu-Gi-Oh!.

Zinédine Zidane

Impossible d’oublier ce moment tristement légendaire. Nous sommes en 2006, c’est la finale de la Coupe du monde. La France joue contre l’Italie et les deux équipes sont à égalité. Le suspens est à son comble, tout comme la tension. À la 107ème minute de jeu, Zinédine Zidane commet un geste complètement fou en assénant un énorme coup de boule au thorax de son adversaire Marco Materazzi. Le joueur s’effondre sur le terrain tandis que l’arbitre sort le célèbre numéro dix en lui donnant un carton rouge. Les supporters sont sous le choc et déçus de voir leur idole terminer le dernier match de sa carrière avec le maillot des Bleus sur une note négative. Suite à la rencontre, remportée par les italiens, la FIFA sanctionne les deux footballeurs. La presse se penche alors sur l’affaire et apprend rapidement que la Bruta a proféré des insultes à l’encontre des proches de Zizou. Des révélations que le principal concerné confirme onze ans plus tard dans les pages du magazine TV Sorrisi e Canzoni : « J’ai tenu son maillot pendant quelques secondes seulement. Zidane s’est tourné vers moi, il m’a parlé en raillant et m’a regardé de haut en bas avec beaucoup d’arrogance. Il m’a dit ‘Si tu veux mon maillot, je te le donnerai après’. Je lui ai répondu avec une insulte, c’est vrai. J’ai lancé ‘Je préfère ta put*in de sœur.' » Un épisode qui fait désormais partie du passé. Après avoir raccroché les crampons, Zinédine Zidane qui a été filmé en train de s’énerver contre un journaliste espagnol en pleine rue, est devenu l’entraîneur du Real Madrid en 2016, avant de quitter son poste en mai 2021.

Serge Aurier

En 2016, Serge Aurier dérape en direct sur Periscope. Alors qu’il répond aux questions de ses fans, il tient des propos peu élogieux à l’encontre de ses coéquipiers ainsi que son entraîneur Laurent Blanc, qu’il qualifie de « fiotte ». C’est le bad buzz sur Twitter. Si le sportif tente de mettre en doute l’authenticité des images, laissant entendre qu’il s’agit d’un montage, il finit par assumer. « Je tenais à m’excuser particulièrement auprès du coach car, aujourd’hui, je ne peux que le remercier pour tout ce qu’il a fait pour moi durant mon arrivée ici à Paris. (…) Je lui dois beaucoup et c’est pour ça que je m’excuse sincèrement pour tout ce qui a été dit et je regrette sincèrement » déclare-t-il au micro de beIN Sports. À la suite de cette polémique, le jeune homme est mis à pied, écarté du PSG pendant deux mois et perd sa prime d’éthique d’une valeur de 160 000 euros. Le latéral droit quitte alors le club parisien un an plus tard.

Mais ses déboires ne s’arrêtent pas là. Quelques mois après cet incident, il est accusé d’avoir frappé un membre de la Bac à la sortie d’une boîte de nuit non loin des Champs-Élysées. Si le principal intéressé réfute totalement cette version, il est condamné à deux mois de prison ferme, une peine qui est toutefois aménagée. Il doit également verser 600 euros de dommages et intérêts pour préjudices corporel et moral ainsi que 1500 euros de frais de justice. En janvier 2019, Serge Aurier se retrouve cette fois-ci à la Une de la presse anglaise pour violences conjugales envers sa compagne, la star de télé-réalité Hencha Voigt. Suite à un interrogatoire de quelques heures, le défenseur de Tottenham est relâché sans être inculpé, faute de preuves tangibles. Trois mois plus tard, la mère de sa fille ne se gêne pas pour balancer sur ses nombreuses infidélités supposées. Aujourd’hui, le couple est définitivement séparé.

Jérémy Ménez

En octobre 2019, Jérémy Ménez devient le sujet de toutes les conversations. Une vidéo le montrant en caleçon avec une jeune femme très peu habillée sur ses genoux fuite sur la Toile. Sur les images, l’alcool et des cigarettes suspectes sont également de la partie. Les rumeurs vont alors bon train dans la presse et les internautes s’interrogent. Le footballeur fait-il souvent appel à des escortes et consomme-t-il habituellement des substances illicites ? Pour couper court au scandale, le sportif décide de publier un communiqué en story Instagram. « Suite à la diffusion il y a quelques jours d’une vidéo par un média mexicain, je souhaite apporter quelques précisions. Cette vidéo a été tournée il y a 5 mois au Mexique, lors de vacances. Je n’ai jamais consommé de drogue, les contrôles anti-dopage réalisés régulièrement peuvent en attester. La fille présente sur la vidéo n’est en aucun cas une escorte. Vous comprendrez rapidement que je puisse décompresser lors de vacances mais il ne sert à rien d’inventer des histoires et m’attribuer des faits que je n’ai pas réalisés » explique-t-il.

Retrouvez très prochainement la partie 2 de l’article !

Source: Lire L’Article Complet