3 pistes anti-gaspi en cuisine

Des kilos de nourriture finissent à la poubelle. Pourtant, en modifiant quelques habitudes, on peut lutter efficacement contre ces pertes.

D’après le sondage OpinionWay-Smartway réalisé en 2022, chaque année, nous jetons entre 20 et 30kg d’aliments par personne dont 7 kg encore dans leur conditionnement d’origine ! Nos suggestions pour stopper la gabegie.

Je passe au vrac

Dans les 10 000 points de vente du territoire, vous avez accès à toutes sortes de produits sans emballage : fruits secs, épicerie, gâteaux… mais aussi liquides – y compris les produits d’entretien écolos dans des bouteilles consignées. Avantages : des prix globalement plus attractifs (d’après une étude de l’Insee de novembre 2021, 4 à 20 % moins chers) mais surtout, un moyen efficace d’acheter la juste quantité et d’éviter de jeter.

J’adopte le glanage solidaire

Des associations organisent des cueillettes et glanages dans les champs des producteurs. La majorité de ces associations redonnent leurs récoltes à des organismes qui vont les transformer et/ou les mettre à la disposition des personnes dans le besoin. Les Gars’pilleurs mènent, eux, des actions de récupération et de redistribution sur la voie publique. Dans le même esprit, l’association La tente des glaneurs s’installe à la fin des marchés pour partager ce qui a été abandonné sur le trottoir, à qui veut. Née à Lille, en 2010, l’asso a depuis essaimé partout en France. Les « Soupe party » ou soupes solidaires sont, elles, nées à Nantes en 2013. L’idée : des habitants cuisinent ensemble des légumes et autres invendus et les dégustent ou offrent le repas à des SDF.

Je privilégie les fruits et légumes moches

Ceux qui ne rentrent pas dans les normes de calibrage des grandes surfaces finissaient jadis à la poubelle. Soit environ 40 % de la production française. Pourtant leur saveur et leurs qualités nutritionnelles n’ont rien à envier aux végétaux standardisés. En 2014, Intermarché lançait l’opération « Fruits et légumes moches » sans grand succès mais depuis les produits atypiques ne rebutent plus. On les trouve dans les grandes surfaces à des prix inférieurs de 30 à 40 %. Ou dans les magasins « NOUS anti gaspi » qui ont totalement supprimé les calibres. La marque alsacienne « Moi moche et bon » ne vend que des jus de fruits issus de fruits hors normes. Même politique anti-gaspi pour les délicieuses confitures ReBelle ou J’aime Boc’oh.

* Ministère de la transition écologique-Planétoscope.

5 gestes anti gaspi effectués au quotidien pour la moitié des Français

  • Acheter en quantité raisonnable
  • Doser correctement les quantités en cuisinant
  • Veiller aux dates de péremption pour ne pas laisser d’aliments se périmer
  • Cuisiner les restes ou les mettre au compost. C’est un bon début mais peut encore mieux faire !

Source: Lire L’Article Complet