5 gestes simples pour combattre les allergies à la maison

Contrairement aux idées reçues, l’air est souvent plus pollué à l’intérieur de la maison qu’à l’extérieur ! Chauffage, poussière, produits d’entretien… Autant de facteurs qui peuvent déclencher ou aggraver les allergies. Pour prévenir et limiter les allergies respiratoires, voici 5 gestes simples à mettre en place chez vous.

Aérer son intérieur

Il est essentiel d’aérer son logement en ouvrant les fenêtres 15 minutes deux fois par jour. Le mieux est d’aérer le matin au réveil et/ou le soir après 22h. L’air extérieur est alors moins pollué.

Ce geste tout simple est indispensable pour éviter une augmentation de l’humidité, l’apparition de moisissures ou bien la rétention d’allergènes ou de produits chimiques polluants. Y compris l’hiver. L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) conseille d’aérer 5 à 10 minutes par jour pour évacuer l’humidité en excès ou des odeurs désagréables des pièces. Pour ne pas perdre trop de chaleur : pendant ce temps d’aération, éteignez les radiateurs ou les convecteurs situés sous les fenêtres.

Limiter les produits ménagers

Les produits ménagers et de bricolage contiennent des substances chimiques irritantes et
peuvent être nocifs pour votre santé et l’environnement. Les Composés Organiques Volatils (COV) présents dans la peinture, les produits ménagers, les désodorisants et les parfums d’intérieur peuvent provoquer des maux de tête, démangeaisons et gênes respiratoires.

En France, 7 ménages sur 10 utilisent de l’eau de javel car la croyance selon laquelle l’habitat devrait être débarrassé de tout microbe est très répandue. Or, dans les foyers qui ont recours à l’eau de Javel, les enfants ont plus de risques de développer des infections respiratoires*.

Quand cela est possible, privilégiez les produits naturels du type savon de Marseille, bicarbonate de soude, citron et vinaigre blanc. L’Ademe recommande également l’utilisation de la vapeur pour dissoudre les graisses et nettoyer en profondeur. Sans parfum et sans allergènes, c’est l’alternative idéale aux méthodes de nettoyage traditionnelles.

L’idéal : investir dans un balai vapeur. On vous recommande le balai vapeur FSM1630-QS de la marque Black+Decker, n°2 du marché à shopper sur Amazon. Il désinfecte et assainit toutes les surfaces, sans aucun produit chimique.

* Source : Étude de Lidia Casa et al, Université catholique de Louvain, 2015.

Protéger sa literie

Si vous êtes allergique aux acariens (comme 5 à 15% de la population mondiale), sachez que votre lit est la première zone que vous devez assainir. Ces petites bêtes microscopiques affectionnent les endroits sombres et humides, c’est pourquoi les matelas, les oreillers et les couettes sont leur habitat de prédilection.

Pour limiter leur prolifération, optez pour un sommier à lattes plutôt qu’en tissu pour favoriser la circulation d’air et réduire l’humidité, aspirez régulièrement le matelas – avec un aspirateur équipé d’un filtre HEPA (haute efficacité pour particules aériennes) -, privilégiez les couettes et oreillers en synthétique, et lavez les draps à 60°C toutes les semaines pour éliminer les allergènes. Les couettes, couvertures et oreillers doivent être lavés tous les 3 mois à la même température.

Pour les enfants, supprimez les peluches ou n’en conservez qu’une seule qui devra être lavée au moins tous les trois mois à 60°C.

Ne pas fumer chez soi

Le tabac est la première source de pollution dans l’habitat et favorise, chez le fumeur et son entourage, les maladies cardio-vasculaires et respiratoires. Elle se dégage dans l’air et est absorbée par les tissus. L’arrêt total de la cigarette est recommandé. A défaut, mieux vaut ne pas fumer à la maison, surtout s’il y a des enfants, et aérer d’avantage si on le fait.

Si la fumée de tabac reste la 1ère source de pollution domestique, de nombreuses autres substances chimiques et physiques, présentes dans nos maisons, augmentent les risques de réactions allergiques chez les personnes prédisposées.

Chauffage, climatisation, ventilation : entretenir ses installations

Le dioxyde d’azote et le monoxyde de carbone dégagés par les cheminées, chaudières à gaz et autres appareils de chauffages mal entretenus sont des polluants qui aggravent les symptômes d’allergies dans la maison. Ne négligez donc pas l’entretien et le nettoyage de vos installations.

Il est indispensable de faire ramoner les conduits de fumée au moins une fois par an. Il est aussi recommandé de ne pas faire fonctionner en continu les appareils de chauffage d’appoint mobiles. Pour l’entretien de votre chauffage, faites vérifier chaque année votre chaudière par un professionnel qualifié. Autre point important : les bouches de ventilations, des VMC notamment, doivent être dépoussiérées régulièrement.

Voir aussi : Les astuces pour nettoyer la maison naturellement et sans produits ménagers


Certains produits ménagers seraient aussi dangereux que la cigarette chez les femmes

Votre navigateur ne peut pas afficher ce tag vidéo.

Lire aussi sur Aufeminin :
On se met au ménage éco-reponsable
Les alternatives naturelles (et efficaces) aux produits ménagers

Source: Lire L’Article Complet