7 bonnes raisons de prendre un bain chaud

Déstressant, relaxant, fortifiant… Se prélasser dans sa baignoire a des vertus souvent méconnues. Allez hop, on se jette à l’eau !

Restez informée

Certes, ce n’est pas très écolo mais rien n’interdit de faire trempette une à deux fois par semaine quand il s’agit de prendre soin de sa forme voire de sa santé. Parce que se glisser dans l’eau chaude fait plus que nous réconforter : cela agit directement sur notre système cardio-vasculaire, nos articulations, nos veines…

Le bain chaud fortifie le cœur

« Dans un bain chaud, on alterne vasodilatation et vasoconstriction des artères et des veines. Cela augmente le flux sanguin, obligeant le cœur à battre plus vite et plus fort, exactement comme lorsqu’on fait du sport », explique la Dre Marie Perez-Siscar. Ainsi, le muscle cardiaque se fortifie et réactive à son tour la circulation sanguine. C’est un cercle vertueux qui va solliciter toute la sphère cardio-vasculaire et renforcer le système immunitaire. « Plonger dans un bain chaud est donc une bonne chose quand on n’a aucune pathologie cardiaque. C’est aussi bienvenu si la pathologie est parfaitement prise en charge, comme une hypertension bien équilibrée ou une personne ayant repris l’exercice après un infarctus. Dans le cas contraire, mieux vaut éviter ! »

Il prévient les hémorroïdes

« En cas de crise aiguë, mieux vaut renoncer aux bains chauds quelques jours mais, dès que l’épisode s’atténue, la chaleur va soulager les douleurs hémorroïdales et les fissures anales, en aidant les sphincters à se relaxer », précise la Dre Perez-Siscar. On conseille d’ailleurs de s’accorder trois immersions hebdomadaires afin d’entretenir ce bien-être et d’éviter les récidives.

Le bain chaud libère les voies respiratoires

Les vapeurs d’eau chaude inhalées pendant votre baignade vont dégager sinus, bronches, poumons… La chaleur améliore la respiration et soulage efficacement les rhumes et autres bronchites. « L’idéal est d’ajouter des sels marins, des algues ou des huiles essentielles – eucalyptus, arbre à thé, pin, romarin ou thym – qui vont stimuler les défenses immunitaires en rechargeant les muqueuses internes en oligo-éléments », conseille notre spécialiste.

Il favorise le sommeil

Un bain chaud procure une détente physique et nerveuse, prélude à un sommeil profond et plus récupérateur. Il agit aussi bien sur l’anxiété et les insomnies que sur la phase d’endormissement. Ainsi, pour espérer de bonnes nuits, on recommande de barboter une heure et demie avant de filer sous la couette, dans une eau à 39 °C-40 °C.

Le bain chaud redonne le moral et la pêche

La chaleur augmente la production d’endorphines et de sérotonine. Ces hormones dites « du bonheur » apaisent le système nerveux et chassent les tensions, procurant une sensation de bien-être presque immédiate. Sans compter que les coups de blues et les déprimes, fréquentes en hiver, ont tendance à se dissoudre dans la baignoire ! « Par ailleurs, l’eau en mouvement, que ce soit celle d’un bain, d’un ruisseau ou d’une fontaine, dégage des ions négatifs qui portent mal leur nom puisqu’ils ont, au contraire, un effet très positif sur le mental, en le revigorant », rappelle la Dre Perez-Siscar, qui recommande d’y associer musique douce et lumière tamisée, sans oublier des huiles essentielles de sapin, antidote à la fatigue nerveuse, ou de lavande, parfaite pour calmer les tensions. De son côté, l’algue brune des rivages est un antistress absolu.

Il apaise les muscles et articulations enflammées

L’action antalgique de l’eau chaude fait des merveilles après une séance de sport, du jardinage ou du ménage, mais aussi en cas de sciatique, de lumbago ou de douleurs chroniques. Effectuer des petits mouvements subaquatiques atténue les douleurs d’arthrose, d’arthrite et les rhumatismes. L’effet massant stimule la production d’endorphines, analgésiques naturels. « La chaleur a un effet myorelaxant : les muscles, détendus, vont moins tirer sur les articulations, à quoi s’ajoute la flottabilité du corps. Résultat, les articulations sont beaucoup moins sollicitées et donc moins douloureuses », observe notre spécialiste. On peut ajouter des huiles essentielles d’eucalyptus radiata, de géranium ou de romarin à camphre, ou prendre un bain d’algue bleue de Californie, qui réduit fortement la fatigue.

Il prévient les coups de froid

Vous tremblez, vous frissonnez ? Vite, une bonne trempette. C’est la meilleure façon de réguler sa température corporelle et, bien sûr, de la rehausser. Implacable pour éviter le coup de froid.

Un bain… à la bonne heure !

Idéalement, la température de l’eau doit osciller entre 36 °C et 39 °C. Au-delà, c’est parfaitement possible si vous le supportez et à condition que vous ne souffriez ni d’hypertension, ni de maladies cardio-vasculaires, ni de problèmes veineux, importants et non traités. « Pour ressentir tous les bienfaits, il faut barboter entre quinze et vingt minutes », préconise la Dre Perez-Siscar, le soir avant le dîner et non après, afin de ne pas contrarier la digestion.

Merci à notre experte, Dre Marie Perez-Siscar, médecin et présidente de France Thalasso, le Syndicat national professionnel de la thalassothérapie en France.

A lire aussi :

⋙ Stress, insomnie… Les bains de forêt, une autre façon de se soigner

⋙ 5 produits à toujours avoir dans sa salle de bains

⋙ Diabète : des bains chauds pour faire baisser la glycémie ?

Source: Lire L’Article Complet