8 infos insolites sur la Grèce

En matière de traditions religieuses, culturelles et d’inventions, le pays béni des dieux cultive son originalité.

Restez informée

Les Grecs s’appellent Hellènes

Etonnamment, seuls les étrangers parlent de Grèce (“Greece”, en anglais ou “Grecia”, en espagnol et italien….). Pour les Grecs, leur patrie, c’est l’Hellas ou l’Elláda (dans la langue moderne) et eux-mêmes se désignent comme des Hellènes. Dans le reste du monde, on a conservé la vision du Moyen Age, lorsqu’en Occident, on appelait “grecs” (du latin “graecus”, impétueux) tous les chrétiens non-catholiques de l’Empire romain.

Une devise pour les courageux

“La liberté ou la mort”, en version originale, cela donne : “Eleftheria i thanatos.” Utilisée par les rebelles pour se donner du courage lors de la Révolution grecque (1821-1829), guerre d’indépendance contre les Ottomans, cette maxime est devenue la devise du pays. On dit d’ailleurs que les 5 syllabes d’”eleftheria” correspondent aux bandes bleues du drapeau grec et les 4 de “i thanatos” aux blanches.

Un canal de carte postale

C’est toujours un spectacle impressionnant de voir, depuis la route qui relie Athènes au Péloponnèse, les petits paquebots de croisière et cargos emprunter le canal de Corinthe. Leur coque frôlant les parois, éloignées d’à peine 25 m l’une de l’autre ! Creusé à la fin du XIXe siècle, il reste une voie très fréquentée, par quelque 11000 navires par an en dépit d’éboulements récurrents chaque hiver.

On finit sur les genoux à la fête de la Vierge de Tinos

Plus grand pèlerinage orthodoxe du pays, la fête de la Dormition de Marie rassemble chaque année, autour du 15 août, des milliers de croyants sur la petite île de Tinos, dans les Cyclades. Et les plus fervents d’entre eux parcourent sur les genoux le chemin qui les mène du ferry à l’église qui lui est dédiée.

Du théâtre vraiment antique

C’est sans doute le lieu le plus approprié pour assister à des pièces antiques. Réputé pour son acoustique, le théâtre d’Epidaure a été construit au IVe siècle avant J.-C. Bien conservé, l’arc de cercle accueille tous les étés les représentations théâtrales du festival d’Athènes-Epidaure. Eschyle, Aristophane, Euripide figurent souvent au programme dans des mises en scène contemporaines, sous-titrées en anglais. L’occasion de se glisser dans la peau d’un spectateur de l’Antiquité. greekfestival.gr

Il vient d’ici… le distributeur automatique

Philosophie, démocratie, marathon… Les Grecs nous ont laissé des legs précieux. Saviez-vous qu’on leur doit aussi le premier distributeur automatique de l’histoire ? Dès le Ier siècle ap. J.-C., l’ingénieur Héron d’Alexandrie a mis au point une machine qui délivrait, contre une pièce, de l’eau bénite pour les libations.

L’accessoire indispensable

Inspiré des chapelets, le komboloï n’a pourtant rien de religieux. Il s’agit plutôt d’un accessoire que les Grecs, surtout les hommes, adorent tripoter ou faire tournoyer entre leur main, comme on jouerait avec un porte-clés.

Le pays des monastères perchés

6, c’est le nombre de monastères édifiés sur des pitons rocheux et encore en activité dans les Météores, en Thessalie.

Article paru dans le numéro Femme Actuelle Jeux Voyages n°47 juin-juillet 2021

A lire aussi :

⋙ Voyage en Grèce : à la découverte du Parthénon

⋙ Voyage en Grèce : zoom sur le mont Athos, la sainte montagne grecque

⋙ Tout savoir sur la cuisine grecque

Source: Lire L’Article Complet