Afghanistan : Un Afghan réfugié en France et sous surveillance a été placé en garde à vue

Parmi les réfugiés afghans arrivés sur le territoire français, 5 ont été mis sous surveillance mais 1 d’entre-eux a été placé en garde à vue hier soir. On vous explique pourquoi. 

Depuis la prise du pouvoir par les talibans il y a quelques jours, des milliers d’Afghans tentent de fuir le pays par avion. Pour le moment, la France a “pu exfiltrer 2000 personnes dont 90 Français” en un peu plus d’une semaine, selon le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian. Parmi ceux-là, cinq Afghans ont été placés sous surveillance en Seine-Saint-Denis. Pour cause ? L’un d’entre eux est soupçonné d’avoir des liens avec les talibans et les quatre autres étaient “pour l’heure non directement soupçonnés” d’avoir un lien avec le groupe islamiste. “Il y en a un de ces cinq qui a quitté” l’hôtel où il devait rester, a précisé Gérald Darmanin, “pendant quelques minutes, il est sorti de la zone que la DGSI lui avait demandé de garder”, a-t-il rajouté. Un geste qui pourrait lui coûter cher…

Réfugiés afghans : “Un des cinq” sous surveillance a été mis en garde à vue, “il n’y a pas eu de faille”, selon Gérald Darmaninhttps://t.co/6Cfq9XVwIl pic.twitter.com/Iicrya7pEO

L’un des cinq Afghans sous surveillance après avoir été rapatrié en France a été placé en garde à vue, a annoncé le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal #AFP pic.twitter.com/CBLYXNOsVJ

Hier soir, l’individu a été placé en garde à vue même s’“il ne s’agit pas du principal profil qui inquiétait les autorités, mais d’un membre de sa famille qui était placé sous Micas (mesure individuelle de contrôle administratif et de surveillance). Il a été placé en garde à vue, précisément parce qu’il a rompu sa Micas, et de fait son isolement sanitaire”, a précisé BFMTV. Il encourt jusqu’à trois ans de prison et 45 000 euros d’amende… Toutefois, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a assuré ce matin au micro de Franceinfo qu’“il n’y a pas eu de faille” dans l’accueil des réfugiés Afghans en France.

Gabriel Attal (@GabrielAttal) confirme qu’un Afghan placé sous surveillance a “aidé à l’évacuation de Français” en Afghanistan pic.twitter.com/FPGpZAUFW0

Source: Lire L’Article Complet