Angiome du foie : causes, symptômes, évolution et traitements

L’angiome du foie est une tumeur bénigne qui ne peut pas devenir cancéreuse. Les explications du Dr. Berrebi, gastro-entérologue.

Restez informée

Angiome du foie : c’est quoi, exactement ?

Un peu d’étymologie. En grec ancien, le préfixe ” angi- ” fait référence aux vaisseaux sanguins : ainsi, un angiologue est un médecin spécialiste du système cardiovasculaire, tandis qu’une angioplastie est une technique médico-chirurgicale qui vise à rétablir la circulation du sang dans un vaisseau. Le suffixe ” -ome “, quant à lui, renvoie à une ” masse ” ou à une ” boule ” : ainsi, un lipome est une tumeur bénigne constituée de graisse,

Angiome du foie : définition. Un angiome du foie se définit comme une ” formation vasculaire au niveau du foie, explique le Dr. William Berrebi, gastro-entérologue et hépatologue. En clair, c’est une zone (plus ou moins importante) qui se gorge de sang dans le foie, une poche de sang dans le tissu hépatique. ” En moyenne, les angiomes du foie mesurent 4 centimètres, selon la Société Nationale Française de Gastro-Entérologie (SNFGE).

À savoir. On parle d’angiome du foie, d’angiome hépatique ou encore d’hémangiome – ces trois expressions sont des synonymes.

Angiome du foie : quelles sont les causes ? Il n’existe pas de facteurs de risque particuliers pour l’angiome du foie : cette tumeur bénigne hépatique n’a pas non plus de causes spécifiques bien identifiées. ” Les femmes seraient plus concernées que les hommes ” précise toutefois le gastro-entérologue.

Selon la Société Nationale Française de Gastro-Entérologie (SNFGE), l’angiome hépatique est présent chez 3 à 5% de la population. Ils sont multiples chez une même personne dans la moitié des cas.

Attention !Il ne faut pas confondre l’angiome du foie (qui est une ” masse ” vasculaire dans le tissu hépatique) avec l’adénome du foie, une ” masse ” au niveau du foie qui peut évoluer en tumeur maligne et dont l’apparition est favorisée par la prise d’œstroprogestatifs (la pilule contraceptive) : l’angiome du foie est toujours bénin, il ne dégénère pas, il ne peut jamais devenir cancéreux ! ” nous avertit le Dr. William Berrebi.

Et aussi… L’hyperplasie nodulaire focale est également une tumeur bénigne du foie : celle-ci est toutefois beaucoup plus rare que l’angiome du foie puisqu’elle ne concerne (en moyenne) que 0,03 % de la population selon la Société Nationale Française de Gastro-Entérologie (SNFGE).

Tandis que les causes précises de l’angiome du foie ne sont pas connues, l’hyperplasie nodulaire focale se forme le plus souvent en réaction à une malformation artérielle : elle correspond à un amas de cellules du foie (hépatocytes), organisées à l’intérieur de nodules fibreux, dont la taille varie entre 1 cm et 10 centimètres. L’hyperplasie nodulaire focale concerne plutôt les jeunes femmes.

Angiome du foie : quels sont les symptômes ?

À savoir. Dans la majorité des cas, l’angiome du foie est asymptomatique, ce qui signifie qu’il passe inaperçu. “ Il est bien souvent découvert de façon fortuite, à l’occasion d’un examen d’imagerie médicale (IRM, scanner ou échographie abdominale), par exemple lors d’une échographie de grossesse chez une femme enceinte, précise le gastro-entérologue. L’angiome du foie est un nodule très brillant à l’échographie.

S’il est de grande taille, l’angiome du foie peut être symptomatique et entraîner une douleur abdominale : “ la douleur est localisée au niveau de l’hypocondre droit (la région en haut à droite du nombril, sous les côtes), et elle survient surtout si l’angiome du foie est très volumineux (une dizaine de centimètres de diamètre) ” explique le Dr. William Berrebi.

Angiome du foie : quels sont les traitements ? Dans la majorité des cas, il n’est pas nécessaire de traiter un angiome du foie : “ il n’est même pas nécessaire de surveiller son évolution par des examens d’imagerie médicale réguliers ” précise le spécialiste.

Si l’angiome du foie est symptomatique (qu’il entraîne des douleurs abdominales parce qu’il est très volumineux, par exemple), on peut envisager une intervention chirurgicale sous anesthésie générale : il s’agit de procéder à l’exérèse (c’est-à-dire : au retrait) de la portion de foie qui est concernée par l’angiome, car il n’est pas possible de retirer l’angiome uniquement.

Merci au Dr. William Berrebi, gastro-entérologue et hépatologue, auteur du podcast Merci Docteur !

Source : Société Nationale Française de Gastro-Entérologie (SNFGE)

Source: Lire L’Article Complet