Anti-ronflement naturel : 5 remèdes de grand-mère à tester

Rhume, grossesse, médicaments… Différents facteurs peuvent être à l’origine de ronflements. Il existe cependant des solutions naturelles permettant de diminuer la fréquence de ces bruits parfois gênants. Laure Bernard, naturopathe, dévoile ses conseils pour lutter contre les ronflements.

Restez informée

Près de 40% des adultes de plus de 50 ans seraient touchés fréquemment par des ronflements, selon l’Assurance maladie. Ces bruits survenant pendant le sommeil peuvent être d’intensité variable, passagers ou réguliers, en fonction des individus. Les enfants sont également susceptibles de ronfler pendant la nuit.

Quels sont les facteurs pouvant causer des ronflements ?

Les ronflements sont généralement dûs à une obstruction des voies aériennes supérieures causée par le relâchement des muscles du pharynx. Des malformations de la cloison nasale, la présence de polypes, certaines affections allergiques ou des infections du sinus peuvent aussi être à l’origine de ronflements.

“Il existe des causes temporaires provoquant des ronflements. C’est notamment le cas des congestions nasales, de la rhinite, de la sinusite, du rhume, de la bronchite, de la rhino-pharyngite”, complète Laure Bernard, naturopathe. Une femme enceinte peut également être touchée par des ronflements pendant sa grossesse. En cause ? La prise de poids resserre le diamètre de la gorge et comprime les voies respiratoires. Les angoisses et le stress peuvent aussi bloquer les voies respiratoires.

Le surpoids, l’obésité, le tabagisme ainsi que l’âge favorisent la survenue de ronflements. De mauvaises habitudes alimentaires peuvent aussi les provoquer. “L’acidité remonte jusqu’à l’œsophage, puis elle atteint la sphère respiratoire. Ce qui déclenche une congestion nasale et la production de mucus. Il est donc important de diminuer sa consommation de produits laitiers, d’alcool et de plats gras et sucrés”, explique la naturopathe.

Certains médicaments tels que les somnifères peuvent causer des ronflements. Les tissus de la gorge se relâchent, en raison du profond endormissement dû à ces traitements. Les médicaments pour le foie peuvent aussi entraîner des remontées acides responsables de ronflements. Autre cause potentielle : une mâchoire trop avancée ou trop reculée qui empêche l’air de passer dans les voies respiratoires.

“Il est important de consulter un médecin si une personne est atteinte par des ronflements, se réveille fatiguée et prend du poids. Ces trois facteurs peuvent alerter sur une éventuelle apnée du sommeil”, alerte Laure Bernard.

Quelles sont les solutions naturelles pour lutter contre les ronflements ?

Laure Bernard recommande plusieurs astuces pour diminuer les ronflements.

  • Changer de position pour dormir

Vous pouvez notamment dormir sur le côté afin d’éviter le relâchement des tissus des voies respiratoires. Une bonne hygiène de vie comprenant la pratique d’une activité sportive et une alimentation équilibrée ou une hydratation régulière, permet également de lutter contre ces bruits nuisibles.

  • Se nettoyer le nez régulièrement

Une fois par semaine ou tous les quinze jours, vous pouvez vous laver le nez avec de l’eau de mer ou du sérum physiologique avant d’aller vous coucher. Il est déconseillé de réaliser ce geste tous les jours sauf en cas de rhume, car il existe un risque d’irritation des cloisons nasales.

  • L’ostéopathie

Cette méthode de soin consiste à identifier et à repérer les restrictions de mobilité pouvant toucher l’ensemble des structures du corps humain. En cas de ronflement, l’ostéopathie est une solution à envisager, car elle permet de favoriser le passage de l’air dans les voies respiratoires, notamment chez les femmes enceintes qui ont parfois des difficultés à respirer.

  • Les tisanes

Laure Bernard propose deux recettes de tisanes à boire avant de dormir pour éviter de ronfler pendant la nuit. La première est à base de gingembre, qui permet de soulager les voies respiratoires, et de réglisse, un adoucissant. Vous pouvez réaliser une décoction en versant une cuillère à café de gingembre et un bâton de réglisse dans de l’eau bouillante pendant cinq à dix minutes avant de laisser infuser pendant cinq minutes et de filtrer. Cette boisson est cependant déconseillée aux femmes enceintes.

La seconde tisane est composé d’eucalyptus, un expectorant permettant de dégager les voies respiratoires, et de miel, un adoucissant. Ces deux nutriments sont d’excellents alliés lorsque l’on est malade. Versez une cuillère à soupe de feuilles d’eucalyptus dans de l’eau bouillante pendant cinq minutes et laissez-les ensuite infuser pendant cinq minutes. Ajoutez une demi cuillère à café de miel à la fin de la préparation, afin qu’il ne perde pas ses propriétés. Cette boisson est déconseillée aux femmes enceintes et aux enfants de moins de deux ans.

  • Les huiles essentielles

Plusieurs huiles essentielles peuvent être utilisées pour soulager les personnes touchées par des ronflements. Un rhume ou une rhino-pharyngite peuvent par exemple être à l’origine de ces désagréments. “Vous pouvez préparer une synergie d’eucalyptus radié et de menthe des champs pour réduire les ronflements lorsque vous êtes malade. L’eucalyptus radié est un expectorant qui augmente les sécrétions et la menthe des champs facilite la respiration en dégageant les voies respiratoires”, détaille Laure Bernard.

Versez 20 gouttes de chaque huile essentielle dans 10 ml d’huile végétale avant d’ajouter le mélange un roll-on et de l’appliquer sur votre torse avant d’aller dormir pour décongestionner les voies respiratoires. Si vous êtes très malade et encombré, vous pouvez ajouter 10 gouttes d’huile essentielle de pin sylvestre pour faire cesser l’encombrement des voies respiratoires.

Pour les ronflements liés au stress, Laure Bernard préconise l’huile essentielle de marjolaine à coquille qui calme les angoisses et désencombre les voies respiratoires, ainsi que l’huile essentielle de bergamote qui est antispasmodique, décontractante et évite le relâchement des tissus. Versez 25 gouttes de chaque huile essentielle dans 10 ml d’huile végétale avant d’incorporer le mélange dans un roll-on et de l’appliquer avant de dormir.

Ces synergies sont cependant déconseillées aux femmes enceintes, aux enfants de moins de six ans et aux personnes suivant des traitements médicamenteux lourds.

Merci à Laure Bernard, naturopathe

Source: Lire L’Article Complet