Apple : Epic Games, Spotify ou encore Tinder forment une coallition pour dénoncer sa position dominante

Apple est au coeur d’une bataille judiciaire avec Epic Games (Fortnite, Unreal Engine…) qui l’accuse de position dominante. Epic Games a donc décidé de s’entourer de géants du numérique, parmi lesquels Spotify et Tinder, pour former une coalition.

Si Apple est l’un des leader de la téléphonie, avec un iPhone 12 à venir dans les prochains jours, c’est notamment grâce à son écosystème fermé. Un écosystème fermé lui octroyant le droit de ne proposer que l’App Store sur les appareils iOS, n’offrant aucune alternative aux développeurs avec une grosse commission de 30%, au passage. Et c’est cette position dominante qu’Epic Games a souhaité contourner en proposant son propre système de paiement, ce qui est contre les règles, sur la version iOS de Fortnite, provoquant son bannissement de chez Apple. Dans la foulée, la société a déposé plainte contre la firme de Cupertino, alors que son compte développeur a été également banni.

C’est donc un long combat judiciaire qui s’annonce entre Epic Games et Apple, alors que la justice donne, pour le moment, le second vainqueur (tout en rejetant l’interdiction de l’Unreal Engine sur iOS). Pour le premier, il s’agit de s’entourer d’alliés forts, géants du numérique, sous la bannière du The Coalition for App Fairness (CAF). Une coalition dans laquelle se trouvent notamment Match Group, détenteur de Tinder, ainsi que Spotify, Deezer, etc. Des entreprises majeures du numérique déterminées à faire plier Apple face à sa position dominante, sa commission de 30% et l’obligation de télécharger des applications sur l’App Store, et nulle part ailleurs. C’est notamment ces règles très strictes qui empêchent, à l’heure actuelle, le déploiement de xCloud, plate-forme cloud gaming de XBox, sur iOS.

La CAF est représentée par Sarah Maxwell, qui explique que la coalition a été créée car “il n’y a aucun espoir que les choses bougent”. Il s’agit donc pour cette dernière d’un lobbying intensif pour faire céder Apple, ou du moins lui donner tort face à la justice, tout en attirant l’attention des autorités compétentes. Epic poursuit Apple pour sa position dominante auprès de la Cour fédérale de Californie, alors que Spotify s’est tourné vers l’Union européenne. Sarah Maxwell évoque également “10 principes de l’App Store“, imaginés par la CAF, parmi lesquels “les développeurs ne doivent pas être tenus de payer des frais ou un partage de revenu injuste ou déraisonnable”.

Apple fait donc face à une nouvelle entité constituée d’entreprises puissantes, à la force de frappe capable de faire plier son monopole. La firme, qui a dévoilé l’Apple Watch Series 6, un nouvel iPad Air et Apple One, semble donc parti dans un long combat judiciaire contre Epic Games, désormais bien entouré. Un combat judiciaire qui devrait durer un bon moment, alors que les fans d’Apple attendent la sortie du successeur de l’iPhone 11.

Cet article contient un lien d’affiliation permettant de soutenir melty en cas d’achat, sans impact sur le prix.

Source: Lire L’Article Complet