AstraZeneca, Pfizer… Combiner deux vaccins, c'est plus efficace contre le Covid-19 ?

La réponse immunitaire pourrait être plus forte si on reçoit deux sérums différents, d’après les résultats préliminaires d’une étude espagnole.

Restez informée

Depuis le 9 avril dernier, les personnes de moins de 55 ans ayant reçu une première dose d’AstraZeneca devaient se tourner vers un vaccin à ARN messager (Pfizer ou Moderna) pour leur deuxième injection, en raison du risque de thrombose mis en évidence et ayant conduit les autorités de santé à réserver l’AstraZeneca aux plus âgés. Combiner des doses de deux vaccins différents ne pose pas de problème. De nombreuses études se penchent actuellement sur ce sujet. Des résultats préliminaires de recherches espagnoles, présentés dans Nature, sont très encourageants. Ces travaux montrent que non seulement injecter deux vaccins différents est sûr, mais que ce serait tout autant voire plus efficace pour lutter contre le Covid-19 !

Dans cet essai, les scientifiques ont observé que chez les patients qui avaient d’abord reçu une dose d’AstraZeneca puis la seconde de Pfizer, “la quantité d’anticorps neutralisants augmente environ sept fois”, explique Teresa Pérez, coordinatrice du laboratoire de sérologie de l’institut espagnol de recherche en santé publique. Or, les précédentes études ont montré que le nombre d’anticorps neutralisants augmentait d’environ trois fois avec une double dose d’AstraZeneca et cinq à six fois avec une vaccination totale de Pfizer. Une combinaison des deux vaccins pourrait donc bien générer une réponse immunitaire plus forte. Et par là même mieux aider à lutter contre les variants actuels.

D’autres travaux sont en cours en Grande-Bretagne pour évaluer quelle combinaison de vaccins pourrait apporter le meilleur bénéfice aux patients. Le service public de santé (NHS) a lancé un essai incluant près de 2 900 volontaires déjà vaccinés (par Pfizer ou AstraZeneca), qui recevront une dose supplémentaire d’un des sept vaccins disponibles actuellement (AstraZeneca, Pfizer, Moderna, Novavax, Valneva, Janssen et Curevac). Les premières conclusions sont attendues en septembre.

Des résultats qui seront suivis de près par les autorités sanitaires pour émettre de nouvelles recommandations concernant une éventuelle troisième dose. Il existe en effet une forte probabilité d’avoir recours à un rappel supplémentaire à la rentrée, notamment pour les personnes âgées, vaccinées au début de la campagne et dont la réponse immunitaire est plus faible. Affaire à suivre…

A lire aussi :

⋙ Covid-19 : bientôt une troisième dose de vaccin pour les seniors ?

⋙ Dans quels pays peut-on voyager sans test PCR si on est vacciné ?

⋙ Attestation de vaccination : comment l’obtenir ?

Source: Lire L’Article Complet