Attaque à Rambouillet : Gérald Darmanin va présenter une nouvelle loi anti-terroriste

Le gouvernement avait presque oublié la menace terroriste, pourtant, elle a refait surface vendredi. Le ministre de l’Intérieur souhaite donc présenter un nouveau texte, consacré au renseignement et à la lutte contre le terrorisme.

Si depuis 2017, 36 attentats ont été déjoués en France, la menace reste forte. En 4 ans, 14 attaques ont causé la mort de 25 personnes, dont celle d’une agente administrative au sein du commissariat de Rambouillet dans les Yvelines, vendredi dernier. Alors que la Covid-19 monopolise l’esprit du gouvernement, la menace terroriste refait surface, et devrait être au centre des débats mercredi prochain. Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, va présenter au Conseil des ministres un texte anti-terroriste. Il viendra s’ajouter à la “loi sur la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme”, mise en place en 2017, après la fin de l’état d’urgence. Le projet de loi devra être adopté avant le 31 juillet prochain, et comprendra deux nouveaux grands axes.

LUTTE CONTRE LE TERRORISMERetrouvez mon interview @leJDD sur le projet de loi consacré au renseignement et à la lutte contre le terrorisme que je porterai à la demande du President de la République ????https://t.co/uLxoxPuMH8 pic.twitter.com/oTcw1LoKj1

De plus en plus isolés, les actes terroristes sont d’avantage complexes à déjouer. C’est notamment le cas de l’assassinat du professeur d’Histoire-Géographie, Samuel Patty, décapité en pleine rue il y a un an. Pour détecter ces menaces, le texte de Gérald Darmanin prévoit “d’actualiser et de pérenniser le recours aux algorithmes, c’est-à-dire le traitement automatisé des données de connexion, par la DGSI”. En clair, la surveillance des communications et des réseaux sociaux, devrait être plus simple pour les enquêteurs de la cellule anti-terroriste. Le ministre de l’Intérieur souhaite également renforcer les contraintes administratives concernant les personnes condamnées pour terrorisme, après leur sortie de prison. Gérald Darmanin veut prolonger ces obligations jusqu’à deux années, au lieu d’une seule actuellement. Le projet de loi devrait être déposé à l’Assemblée nationale dans les semaines à suivre…

Source: Lire L’Article Complet