Blessés par balles à Stains : La garde à vue levée pour les deux policiers

Sur la vidéo devenue virale, les internautes ont pu voir les deux policiers tirer sur le conducteur mais également sur la passagère. Retour sur l’affaire. 

Lundi, une vidéo amateur d’un contrôle routier à Stains en Seine-Saint-Denis, a fait le tour des réseaux sociaux. Sur celle-ci, les internautes ont pu voir deux policiers (sans brassards, ni gyrophare) tirer sur le conducteur et la passagère d’un véhicule suite à un “refus d’obtempérer” d’après Laëtitia Vallar, la porte-parole de la préfecture de police. Toutefois, beaucoup d’internautes ont été choqués par les images : “Le policier en t-shirt noir tire sur le passager qui n’est pas aux commandes de la voiture. Ensuite, le même policier tire sur le conducteur après qu’il ait arrêté la voiture. C’est un double homicide volontaire, a tweeté l’un d’entre eux. Suite à l’incident, le conducteur et le passager ont été transportés à l’hôpital avec un pronostic vital engagé. Qu’en est-il pour les policiers de la brigade anticriminalité (BAC) ?

Stains: les policiers qui ont tiré sept fois sur les occupants d’une voiture déjà libérés https://t.co/hTm9rfHgul

Hier, les deux individus n’étaient plus en danger et ont reçu plusieurs dizaines de jours d’ITT (incapacité totale de travail), quarante-cinq jours pour le conducteur et cent jours pour la passagère. Suite à l’accident, les deux policiers de Stains ont été placés en garde à vue lundi pour “tentative d’homicide volontaire” avant d’être remis en liberté hier, selon un communiqué du parquet de Bobigny. Me Yassine Bouzrou, avocat du jeune homme blessé par les tirs, semble outré par cette décision : “Les policiers ont mis en avant la légitime défense, ce n’est pas ce que je vois sur les images (…) Lorsque l’on tire à huit reprises sur un véhicule à l’arrêt, je ne vois pas où est la légitime défense, a-t-il déclaré à nos confrères de l’AFP. “L’utilisation d’arme de service par des policiers ne portant pas leurs brassards officiels n’est pas un acte anodin”, a commenté Azzédine Taïbi, le maire de Stains. Néanmoins, le ministère public a annoncé qu’une information judiciaire sera ouverte dans les prochains jours…

Source: Lire L’Article Complet