Caméra, capteur de mouvement, alarme… les systèmes connectés pour sécuriser sa maison

De plus en plus faciles à installer et moins onéreux, les systèmes connectés surveillent votre domicile en temps réel.

Restez informée

Caméra, capteurs de mouvement, détecteur d’ouverture, alarme… Achetés seuls ou en pack, ces appareils de surveillance se connectent facilement au réseau wifi de la maison et se pilotent aisément grâce à une application dédiée, qui alerte l’utilisateur en cas d’anomalie ou d’intrusion.

Caméra, la qualité a un coût

De 40 à 300 € ou plus, la fourchette des prix des caméras est très étendue. Des écarts justifiés, selon Laure Renouard, rédactrice en chef adjointe de LaboFnac : « Certains modèles permettent seulement de savoir qu’il y a un intrus, mais rien de plus. D’autres peuvent zoomer sur le visage pour faire une identification ou encore distinguer les personnes familières des cambrioleurs, proposent une bonne vision de nuit, ont un angle de vue plus large, etc. Et certains assurent un stockage local des données. »
A savoir : pour une sauvegarde distante au-delà de quelques heures ou jours, il faut le plus souvent souscrire un abonnement, pour 3 à 5 € par mois et par caméra.

Un pack pour une sécurité optimale

« Pour une protection vraiment efficace, mieux vaut acheter un pack avec une centrale, des capteurs, une sirène intérieure et parfois extérieure, le plus souvent un détecteur de mouvement, éventuellement une caméra », explique Cyril Brosset, chef de rubrique Nouvelles technologies à l’UFCQue Choisir. Cependant, comparez le prix du pack à celui des différents appareils à l’unité, notamment si vous n’êtes pas sûr d’avoir besoin de tout le contenu.
Notre conseil : privilégiez les marques reconnues plutôt que les offres bon marché que l’on trouve en ligne. La qualité est rarement au rendez-vous, et le suivi des appareils et du logiciel pour le moins incertain.

Un usage réglementé

Sécuriser toutes les issues accessibles avec des détecteurs d’ouverture est indispensable. Les caméras et capteurs de mouvement servent à surveiller les lieux de passage obligatoire, comme l’entrée. Mais attention à la réglementation : vous devez, en principe, prévenir toutes les personnes qui entrent chez vous qu’elles sont susceptibles d’être filmées – a fortiori une nounou ou une aide ménagère. Si les images sont enregistrées, une déclaration à la Cnil est indispensable.
A savoir : à l’extérieur, les caméras doivent être orientées vers le domicile de l’utilisateur et non vers la voie publique.

Des services complémentaires

Installer soi-même un dispositif de surveillance implique de gérer les notifications et alertes, et le cas échéant, de procéder à la levée de doute et d’alerter les services de police. « Faire appel à une société de télésurveillance est une solution de tranquillité », estime Cyril Brosset.
A savoir : certains fabricants de kits à installer soi-même ont des accords avec des services de télésurveillance, parfois pour une période limitée, comme les vacances. Un service disponible à partir de 10 € par mois environ.

A lire aussi :

⋙ Porte blindée, serrure, alarme… Comment sécuriser ma maison ?

⋙ Bien choisir son alarme avec télésurveillance

⋙ Cyber sécurité : 5 conseils pour protéger toute la famille en vacances

⋙ Sécurité sur Internet, adoptez les bons gestes

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet