Ces chansons qui font (vraiment) les fêtes : Elvis Presley, un rocker très chrétien

À l’oreille, on reconnait immédiatement : c’est du gospel.

Nous savons que vous ne reconnaissez pas forcément Elvis Presley dès les premières notes, mais c’est bien lui qui chante combien il est doux d’avoir l’âme bercée dans le sein d’Abraham.

Et, en France, nous avons tendance à croire que c’est une escapade du rocker Elvis Presley dans la musique religieuse des Noirs américains, quelque part entre l’appropriation culturelle et un essai pour se respectabiliser. Eh bien, dans la réalité, c’est le contraire. Le gospel, c’est la musique de l’enfance d’Elvis Presley et il a toujours dit que c’était ce qu’il préférait chanter.  

Dans cet épisode de notre chronique Ces chansons qui font (vraiment) les fêtes, voici ce que vous entendez :

Elvis Presley, Bosom of Abraham, 1972

Elvis Presley, Run On, 1966

Elvis Presley, Peace in the Valley au Ed Sullivan Show, 6 janvier 1957

The Blackwood Brothers, Working on the Building, 1937

Elvis Presley, Working on the Building, 1960

Elvis Presley, Joshua Fit the Battle, 1960

Elvis Presley, If the Lord Wasn’t Walkin on my Side, 1966

Elvis Presley, I, John, 1972

Vous pouvez également suivre l’actualité de cette chronique sur Twitter.

Notre série de chroniques de l’été 2022, Derrière nos voix, est toujours réécoutable en scrollant vers le bas de cette page.

Et vous pouvez aussi retrouver sur ce lien le podcast Derrière nos voix, avec les secrets d’écriture et de composition de huit artistes majeurs de la scène française, Laurent Voulzy, Julien Clerc, Bénabar, Dominique A, Carla Bruni, Emily Loizeau, Juliette et Gaëtan Roussel.

Source: Lire L’Article Complet