Cette nuit, j'ai rêvé d'un proche décédé : qu'est-ce que cela veut-il dire ?

  • Le signe d’un deuil mal adressé
  • La fin d’un cycle de vie
  • Avant un mariage, une naissance ou une reconversion : le symbole d’une approbation

Rêver de sa propre mort ou de celle d’un.e proche est monnaie courante. Parfois même, ces songes se révèlent prémonitoires.

Mais il y a d’autres biais oniriques que la mort emprunte pour teinter nos nuits. Ainsi, quand nos rêves font ressurgir douloureusement le souvenir de celles et ceux qui nous ont quitté.es, la signification est toute autre

Chantal Motto, psychopraticienne et auteure de Déchiffrer ses rêves pour bien guider sa vie (Ed. InterEditions) revient pour nous sur les différentes traductions qu’on peut donner à ces visites d’entre deux mondes, bien qu’elle souligne d’entrée qu’il « n’y a jamais qu’une interprétation » et qu' »il faut surtout mettre en relation le rêve avec le vécu de la personne”. 

Le signe d’un deuil mal adressé 

Selon l’experte, ce type de songe est très fréquent, notamment quand on vient de perdre un être cher. “Pour beaucoup de personnes, cela s’intègre dans le processus de deuil”, assure-t-elle. 

Via le rêve, notre inconscient nous révèle qu’un besoin (souvent enfoui) de faire “revenir” la personne pour mieux la laisser partir est nécessaire. Il peut être question d’une discussion laissée en suspens, ou d’une situation conflictuelle non adressée. 

« Évidemment, c’est aussi un rêve qui témoigne d’un lien fort entre deux personnes. Ce dernier a parfois besoin d’être prolongé parce que le vivant n’est pas encore prêt à laisser partir la personne. Le songe devient le seul moyen pour elle de faire exister le/la mort.e”, indique également Chantal Motto. 

Aussi, si ce rêve intervient plusieurs mois ou années après la perte de la personne, cette même signification peut y être rattachée.

Il n’y a pas forcément de temporalité dans le rêve. Par exemple, si on rêve de nous adolescent, face à cette personne qui a disparu lors de cette période de notre vie, cela peut signifier qu’on n’a jamais pu dire au revoir et que pour avancer, c’est désormais primordial de pouvoir le faire”, propose-t-elle. 

La fin d’un cycle de vie 

En effet, cette présence symbolique peut être le signe d’une évolution qui a du mal à se faire, étouffée par des barrières psychiques

“Le rêve, c’est une partie de nous-même mise en scène. La mort, symbolisée par la personne décédée c’est aussi une partie de nous, mais qui est en train de se transformer pour accueillir d’autres facettes, plus mûres”, explique Chantal Motto. 

Mais comme la spécialiste des rêves le répète, il s’agit avant tout de mettre ces interprétations en relation avec sa situation, mais aussi avec les autres éléments du rêve. 

“Est-ce que c’est juste une présence ? Ou est-ce que la personne essaie de nous dire quelque chose, tient un discours particulier ? Il faut regarder au global, et non pas seulement à la présence marquante”, nuance-t-elle. 

Avant un mariage, une naissance ou une reconversion : le symbole d’une approbation

Aussi, les mouvements et les paroles doivent être autant analysés que la présence. 

“Parfois, ce sont des songes qui interviennent quand on se sent particulièrement en résonance avec la personne qui est partie : quand on devient parent et qu’on veut transmettre les mêmes valeurs par exemple. Mais tout dépend bien sûr du lien qu’on entretenait avec le défunt. Il est très important de faire attention à l’énergie qui se dégage du songe et de comment l’on se sent au réveil pour mieux interpréter”, poursuit la psychopraticienne. 

Enfin, ces rêves marquants peuvent également intervenir quand celui ou celle qui songe est à un tournant de sa vie (professionnelle et personnelle) et que la personne décédée est de celles dont on attend l’approbation. 

“Si c’était quelqu’un de qui on était très proche, une figure tutélaire, on peut y voir comme un signe qu’on va dans le bon ou le mauvais sens. Par exemple, c’est courant de connaître ces rencontres avant un mariage. C’est pourquoi le plus important, pour moi, c’est toujours de se demander, au réveil, pourquoi maintenant ?”, termine-t-elle.

  • Cette nuit, j’ai rêvé de mort
  • Cette nuit, j’ai rêvé que je tombais

Source: Lire L’Article Complet