Comment devenir un‧e allié‧e de la communauté LGBTQIA+ ?

1) Comprendre le vocabulaire LGBTQIA+

La communication se fonde sur le langage, et chaque communauté enrichit le sien de codes par lesquels elle se définit et se représente. Au sein de la communauté LGBTQIA+, c’est la même chose : les mots ont du sens, du poids, donc autant bien les maîtriser !

On vous file un coup de main en vous glissant sous le manteau un petit lexique abrégé :

  • cisgenre : se dit d’une personne dont l’identité de genre correspond à l’expression de genre, autrement dit une personne qui se définit et se reconnait par le genre qui lui a été attribué à la naissance.
  • transgenre : se dit d’une personne dont l’identité de genre et l’expression de genre ne correspondent pas au genre attribué à la naissance.
  • non-binaire : se dit d’une personne qui ne s’identifie ni homme ni femme, et revendique l’abolition de la notion de genre.
  • pansexuel.le : se dit d’une personne qui est attirée par une autre personne, peu importe son genre ou sa sexualité.
  • gender fluid : se dit d’une personne dont le genre oscille entre le genre masculin et le genre féminin.
  • asexuel.le : se dit d’une personne qui ne ressent pas ou très peu de désir sexuel.
  • intersexe : se dit d’une personne dont le sexe biologique présente naturellement des caractéristiques qui appartiennent aux 2 types de sexe (c’est le terme qui a remplacé celui d’“hermaphrodite”).
  • queer : se dit d’une personne qui n’adhère pas à la vision binaire des genres et des sexualités. Le terme est emprunté à l’anglais et signifie à l’origine “étrange”. Il s’agissait d’une insulte adressée aux personnes affichant une identité ou une sexualité jugée subversive, insulte que s’est réappropriée la communauté queer.
  • LGBTQIA+ : cet acronyme fait référence à l’ensemble des identités de genre et orientation sexuelles possibles, et autres que l’hétérosexualité. On y retrouve donc, dans l’ordre des lettres : lesbienne, gay, bisexuel.le, transgenre, queer, intersexe, asexuel.le, et le “+” englobe toutes les autres identités.

2) S’intéresser aux personnes concerné.es et à leurs histoires

L’idée est ici de laisser de l’espace aux personnes LGBTQIA+ pour qu’elles puissent se raconter. Les écouter, c’est venir à la source-même de leur expérience. Vous pouvez accueillir ces histoires lorsqu’elles viennent de votre entourage, mais vous pouvez également consommer des contenus – films, livres, séries, musiques – produits par des personnes LGBTQIA+ pour mieux appréhender leur vision du monde.

À l’occasion du mois des Fiertés, Badoo célèbre justement la pluralité des expériences en dévoilant une série de portraits, sous forme de lettres ouvertes, qui donne la parole à différentes voix LGBTQIA+ pour pénétrer leur univers, leur manière de vivre, de concevoir leurs relations aux autres, de dater, d’aimer…

On découvre ainsi le parcours de Soko, artiste hybride tout à la fois chanteuse, musicienne et actrice. En couple avec une femme et mère d’un petit garçon, elle se définit comme queer et se bat pour montrer que les rêves des LGBTQIA+ sont valides.

Il y a aussi le portrait de River, un acteur et cinéaste non-binaire et intersexe, qui s’affirme par son besoin viscéral d’authenticité, sur les applis de rencontre comme dans la vie. Et il y a Habibitch, chorégraphe queer née en Algérie qui raconte comment elle a dû déconstruire la norme hétérosexuelle pour se trouver. Racisée, assignée femme, non binaire, elle a fait de l’intersectionnalité son combat politique.

Autant de portraits pour autant d’expériences de vie à découvrir !

3) S’éduquer au quotidien

Pour pouvoir devenir un.e véritable allié.e de la communauté LGBTQIA+, il ne faut pas attendre des personnes concernées qu’elles fassent pour nous le travail d’éducation. Mieux vaut se conscientiser et faire ses propres recherches pour comprendre au mieux les concerné‧e.s.

On peut le faire en lisant des livres, des articles, mais cela peut aussi passer par des moyens plus “ludiques” comme en suivant des comptes Instagram ou en écoutant des podcasts spécialisés sur le sujet. Voici quelques suggestions de comptes Instagram auxquels vous abonner :

  • @lecoindeslgbt : ce compte vous permettra de vous tenir informé.e des actualités et évènements (lois, manifestations…) concernant la communauté LGBTQI+ dans le monde entier.
  • @lgbt_history : ce compte s’adresse à celleux qui souhaitent comprendre l’évolution du mouvement LGBT, et connaître les grandes figures activistes qui l’ont marqué à travers l’histoire.
  • @aggressively_trans : ce compte pédagogique tenu par Lexie, femme transgenre, dévoile jour après jour de nombreux contenus éducatifs pour comprendre et visibiliser la transidentité.
  • @sapphosutra : ce compte s’emploie tant à détruire la vision fantasmée des rapports entre lesbiennes qu’à informer et éduquer au sujet du sexe lesbien.

Côté podcasts, voici nos meilleures recos :

  • Camille : ce podcast déconstruit tous les clichés sur l’identité de genre et la sexualité de manière très abordable en répondant à des questions comme “A-t-on vraiment besoin du genre sur les papiers d’identité ?”, “Pourquoi traiter quelqu’un d’enculé, c’est homophobe ?”, “C’est quoi la PMA ?”…
  • Intérieur Queer : ce podcast vous propose une plongée dans le monde des cultures et des identités LGBTQIA+, et ce de manière informelle car ce sont des concerné.es qui discutent entre eux dans un cadre décontracté. Idéal pour découvrir les enjeux des LGBTQIA+, à travers le point de vue des concerné.es.
  • Coming out : ce podcast met en exergue l’importance de la représentativité en donnant la parole à des personnalités célèbres (Eddy de Pretto, Marie Papillon, Bilal Hassani, Kiddy Smile…) qui reviennent sur leur expérience du coming out et leur parcours pour s’accepter pleinement.

4) Adopter la bonne approche en dating

Maintenant que la vie a enfin repris son cours – presque – normal, à vous les rencards et rencontres irl ! Pour que ces moments retrouvés soient 100% good vibes, on adopte une attitude inclusive et bienveillante, peu importe l’identité de genre ou l’orientation sexuelle de sa target, et ce dès le premier échange sur la plateforme de dating.

On vous liste quelques conseils à garder en tête pour aborder votre crush :

  • bien lire la description du profil pour ne pas mégenrer la personne
  • si son identité de genre n’est pas précisée, ne pas hésiter à lui demander comment iel souhaite être genré.e
  • être ouvert.e à la possibilité de croiser la route de personnes aux identités de genre et orientations sexuelles différentes des vôtres
  • laisser la personne en venir elle-même à se confier sur ce dont elle aura envie de parler
  • garder une approche légère et bienveillante pour que la personne se sente en confiance

Afin de créer un espace safe pour tous.tes, au cours de l’ensemble de l’expérience de dating, l’application Badoo a mis en place des fonctionnalités sécurisantes comme la vérification des profils ou encore la détection des propos discriminatoires ou des photos obscènes. Un engagement pour s’assurer que tout le monde puisse échanger dans un cadre agréable et bienveillant !

5) Devenir militant et s’engager dans une association

Le dernier conseil que l’on pourrait vous donner est aussi le plus abouti – vous connaissez l’expression “Last but not least” ! Cette dernière étape sera l’aboutissement de votre cheminement personnel en tant qu’allié.e de la communauté LGBTQIA+ : vous engager dans une association qui œuvre pour les droits des concerné.es.

À ce stade, l’idée est de rejoindre les rangs militants des communautés LGBTQIA+ pour que leurs combats deviennent les vôtres, afin que plus personne n’ait à se battre pour avoir la simple liberté d’être qui iel est. Pour ce faire, il existe de multiples associations dans lesquelles vous pourrez apporter votre soutien en tant qu’allié.e.

La Fédération LGBTI+ regroupe sur l’ensemble de la France une vingtaine d’associations et de centres, regroupant eux-mêmes d’autres associations à vocation plus locale ou régionale, soit au total plus de 130 associations réparties sur tout le territoire. Vous pouvez aussi vous engager auprès de l’Interassociative lesbienne, gaie, bi et trans (Inter-LGBT) qui organise de nombreuses interventions publiques et soutient des projets inter-associatifs.

Vous voilà paré.e pour soutenir la communauté LGBTQIA+ et embrasser leurs revendications avec fierté !

Source: Lire L’Article Complet