Connaissez-vous l'origine du Tic-Tac ?

Ce bonbon et son petit étui sont célébrissimes. Imaginé par le fils du créateur du Nutella, il a débarqué dans l’Hexagone il y a 50 ans.

C’est une histoire de gourmandise qui s’écrit de père en fils, de l’autre côté des Alpes, en Italie. Aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale, un certain Pietro Ferrero, chocolatier et pâtissier dans le Piémont, cherche une recette savoureuse pour remplacer le chocolat, très onéreux en ces temps de chaos et de pénurie. Il est frappé par l’abondance dans sa région de fruits ultranourrissants : les noisettes. Et élabore une préparation qui, en plein été, devient onctueuse, ce qui lui donne l’idée d’une pâte à tartiner baptisée Supercrema. La future Nutella. La success story de Ferrero est lancée.

Un cœur fondant

Dix ans plus tard, le fils de Pietro, Michele, reprend l’entreprise familiale. C’est lui qui donne à la petite société des ambitions internationales et imagine de nombreuses friandises innovantes. En 1969, il souhaite élargir la gamme à des dragées. Il crée alors un bonbon à la menthe, placé dans une boîte que l’on peut glisser dans la poche de sa veste, sur sa poitrine. L’étui rectangulaire sera, lui aussi, étiqueté d’un cœur. D’ailleurs, le nom TicTac lui vient naturellement : il évoque à la fois le bruit du clapet qu’on ouvre ou qu’on referme et la pulsation cardiaque.

Tic-Tac, c’est 50 boîtes par seconde

La pastille finement enrobée arrive en France en 1971, il y a désormais 50 ans. Rapidement, la marque met en avant la fraîcheur de ses recettes, mais aussi leur faible apport en calories. Au départ, les fanas de Tic Tac ont deux options : menthe ou orange&citron vert. Depuis, d’innombrables déclinaisons ont vu le jour : pomme, réglisse, cerise&fruit de la passion, duo de fraises… Des éditions limitées, aux goûts régressifs (bubble gum, beignet…), font même des clins d’œil à des succès planétaires, comme Les Simpson ou Les Minions. Autant de pilules du bonheur que les Français ont adoptées sans réserve : 26 millions de boîtes sont vendues chaque année dans notre pays, soit 50 par seconde. Le rythme d’un cœur qui s’emballe.

A lire aussi :

⋙ Connaissez-vous l’origine du Carambar ?
⋙ Connaissez-vous l’origine de la barre Snickers ?
⋙ L’erreur à l’origine de la création des bêtises de Cambrai

Article paru dans le numéro Femme Actuelle Jeux Délices n°15 février-mars 2021

Source: Lire L’Article Complet