Covid-19 en France : les personnes infectées sont-elles vaccinées ? Une étude répond

La grande majorité des Français contaminés par la Covid-19 n’est pas vaccinée. C’est ce que révèle une étude publiée par la Drees, la première du genre réalisée dans l’Hexagone.

Restez informée

Face à la progression du variant Delta dans l’Hexagone, le gouvernement multiplie les appels à la vaccination. “Les vaccins font chuter le risque de forme grave, y compris avec le variant Delta. Vacciné, on se contamine beaucoup moins, on transmet beaucoup moins, et on ne vit plus dans le stress. C’est un défi collectif que d’atteindre l’immunité collective, relevons-le ensemble !”, écrivait par exemple Olivier Véran sur Twitter le 4 juillet dernier.

Pour étayer ses propos et encourager à la vaccination, le ministre de la Santé s’est appuyé, jeudi 15 juillet, sur des travaux de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) qui se sont intéressés au statut vaccinal des personnes infectées par la Covid-19. Cette étude, qui est la première du genre en France, révèle que la grande majorité des Français touchés par le coronavirus n’est pas vaccinée. Des résultats qui “confirment les données des études cliniques des laboratoires et les études en vie réelle observée au Royaume-Uni, en Israël et dans d’autres pays”, selon Olivier Véran.

Covid-19 : les vaccinés représentent seulement 6 % des cas positifs

Ainsi, 80 % des 2.120 personnes testées positives à la Covid-19 au cours de la semaine du 28 juin au 4 juillet n’avaient pas reçu de sérum anti-Covid-19. 3 % d’entre elles avaient bénéficié d’une première dose de vaccin il y a moins de sept jours et 11 % avaient eu une primo-injection il y a plus de 14 jours. Seuls 6 % des Français ayant eu un résultat de test PCR positif bénéficiaient d’un schéma vaccinal complet, tandis qu’à la même date, 32 % des Français de la population était complètement vaccinée. “La part de personnes complètement vaccinées parmi les cas positifs demeure nettement inférieure à la couverture vaccinale complète”, souligne la Drees.

L’étude révèle également le statut vaccinal des personnes positives à la Covid-19 et présentant de surcroît des manifestations de la maladie. La proportion de Français ayant complété leur schéma vaccinal descend alors à 4 %. Ainsi “96 % des patients positifs à la Covid-19 et présentant des symptômes n’étaient pas vaccinés. Le vaccin vous protège. Le vaccin nous protège”, a affirmé Olivier Véran.

Variant Delta : l’effet protecteur du vaccin semble se confirmer

Que révèle cette étude sur l’efficacité des vaccins face au variant Delta ? Seuls 5,5 % des patients dont le test positif présentait la mutation L452R associée au variant Delta étaient vaccinés. Cette proportion tombe à 4,7 % chez les patients dont le test positif présentait la mutation L452R et qui étaient symptomatiques. “L’effet protecteur de la vaccination vis-à-vis de l’infection ne semble pas significativement différent pour cette mutation particulière”, conclut l’étude.

Ces travaux comportent cependant certaines limites : la Drees suggère que les personnes vaccinées, moins inquiètes que les autres, se feraient moins tester. Cela “montre bien qu’il n’est pas possible d’estimer précisément l’efficacité vaccinale via de simples statistiques descriptives”, est-il écrit.

Une étude menée par le Public Health England et publiée en juin dernier confirmait cependant l’effet protecteur des vaccins contre le variant Delta : d’après les résultats, les sérums Pfizer-BioNTech et AstraZeneca sont respectivement efficaces à 96 % et 92 % contre les hospitalisations.

A lire aussi :

⋙ Variant Delta : les non-vaccinés seront-ils réellement “tous contaminés” par cette souche ?

⋙ Covid-19 : comment prendre rendez-vous et se faire vacciner rapidement ?

⋙ Pass sanitaire : quel délai pour l’obtenir une fois vacciné(e) ? Olivier Véran annonce une réduction de l’échéance

Source: Lire L’Article Complet