Covid-19 : et si le virus était en fait présent depuis dix ans ?

Des chercheurs ont identifié un virus similaire au Sars-CoV-2 dans des échantillons prélevés en 2010 sur des chauves-souris. Une découverte importante, car elle pourrait aider à comprendre l’origine de l’épidémie.

Restez informée

Le Sars-CoV-2 a été identifié pour la première fois en Chine à la fin de l’année 2019. La communauté scientifique internationale s’est alors mobilisée pour tenter de percer les mystères de ce nouveau virus. Une nouvelle étude parue sur le site de pré-publication scientifique bioRxiv ouvre la voie à une nouvelle possibilité : et si le virus existait en fait depuis 10 ans ?

Des échantillons vieux de 10 ans testés positifs au virus

Si ces recherches suggèrent que le Sars-CoV-2 ne serait peut-être pas si nouveau c’est parce que les scientifiques de l’Institut Pasteur du Cambodge ont identifié un virus similaire dans des échantillons datant de 2010.

Issus de prélèvements réalisés sur des animaux sauvages, ces échantillons ont été conservés pendant 10 ans à -80°C avant d’être soumis à un test PCR. Résultat ? Deux d’entre eux, provenant de chauves-souris de l’espèce Rhinolophus shameli capturées en 2010 dans une grotte de la province de Steung Treng, ont été testés positifs.

Les échantillons en question ont ensuite été envoyés à l’Institut Pasteur de Paris, qui a réalisé un séquençage de leur génome. Les chercheurs ont constaté que le virus identifié était semblable à 92,6 % au Sars-CoV-2.

Covid-19 : une découverte importante pour comprendre l’origine de l’épidémie

Si cette découverte est importante, c’est parce qu’elle “pourrait être cruciale pour la compréhension du processus de transmission de l’animal à l’homme et pour la compréhension de la diversité de cette famille de virus”, peut-on lire dans un communiqué de l’Institut Pasteur.

En cause ? Si des preuves solides attestent du fait que les chauves-souris sont à l’origine du virus, une question reste en suspens : est-il passé directement des chauves-souris aux humains ou a-t-il été transmis par un hôte intermédiaire ? “Si ce virus est très étroitement lié au coronavirus qui a causé l’épidémie, il pourrait fournir des informations cruciales sur la manière dont le Sars-CoV-2 s’est transmis des chauves-souris aux humains, et éclairer la recherche sur l’origine de la pandémie”, explique à la revue Nature Veasna Duong, virologue à l’Institut Pasteur du Cambodge.

Cette découverte pourrait également expliquer pourquoi le Cambodge, le Laos, la Thaïlande et le Vietnam semblent beaucoup moins impactés par la Covid-19, souligne Alexandre Hassanin, maître de conférences à Sorbonne Université et chercheur Muséum national d’histoire naturelle. Parce que des virus similaires au Sars-CoV-2 semblent circuler depuis longtemps en Asie du Sud-Est continentale, “les populations de ces quatre pays pourraient bénéficier d’une meilleure immunité collective, explique-t-il sur The Conversation.

A lire aussi :

⋙ Covid-19 : les 7 maladies chroniques particulièrement à risque selon une étude

⋙ Covid-19 : une étude de l’Institut Pasteur révèle les situations où l’on se contamine le plus

⋙ Immunité post-Covid-19 : en cas de forme modérée de la maladie, les anticorps disparaîtraient plus rapidement

Source: Lire L’Article Complet