Covid-19 : le virus augmenterait le risque d’enfant mort-né

  • Des cas rares, mais en augmentation
  • La faute au variant Delta
  • Des recherches encore nécessaires

Une étude publiée le 19 novembre 2021 par les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) américains ont démontré que les femmes enceintes ayant contracté la Covid-19 aurait deux fois plus de risque de donner naissance à un enfant mort-né.

Il est important de préciser que par « enfant mort-né », les CDC entendent les décès survenus dès la vingtième semaine de grossesse – soit à environ 5 mois – et ceux à l’accouchement.

Des cas rares, mais en augmentation

Après avoir analysé plus de 1,2 millions d’accouchements entre mars 2020 et septembre 2021, les CDC ont noté une plus grande part d’enfants mort-nés chez les femmes ayant été infectées par la Covid-19 – 1,9 fois plus de chance que pour une femme « saine ».

Plus précisément, « 273 (soit 1,26%) naissances sont survenus parmi les 21 653 accouchements de femmes ayant une COVID-19 documentée lors de l’hospitalisation de l’accouchement, et 7 881 (soit 0,64%) sont survenus parmi les 1 227 981 accouchements sans Covid-19 », détaille l’étude.    

La faute au variant Delta

Cette étude met en avant le fait que le risque d’avoir un enfant mort-né est devenu accru depuis l’apparition du variant Delta. En effet, les CDC ont également analysé les accouchements survenus avant et après que ce variant soit devenu majoritaire dans le pays.

À partir de juillet 2021 – moment où le variant Delta est devenu prédominant – 2,7% des naissances étaient celles d’enfants mort-nés. Ce risque d’enfant mort-né a donc été multiplié par 4 pour les femmes ayant contracté la Covid-19, une fois le variant Delta majoritaire.  

Des recherches encore nécessaires

Pour le moment, la piste d’une inflammation et d’une diminution du flux sanguin vers le placenta est avancée pour justifier ce type de naissance. Mais, « des études supplémentaires sont nécessaires pour examiner le rôle des complications maternelles liées au Covid-19 sur le risque d’enfant mort-né », ont ajouté les CDC.

De plus, le statut vaccinal de ces femmes ainsi que le moment de leur contamination n’ont pas pu être déterminés.

  • Vaccination contre la Covid-19 : les gynécologues recommandent une dose de rappel aux femmes enceintes
  • Grossesse et Covid-19 : les réponses aux questions que se posent les femmes enceintes

Source: Lire L’Article Complet