Covid-19 : le virus pourrait être à l’origine de troubles de l’érection

Les troubles de l’érection pourraient avoir un lien avec la Covid-19, comme le révèle une récente étude italienne. Des dysfonctionnements érectiles déjà constatés chez des patients guéris…

Restez informée

Fièvre, courbatures, fatigue, toux, perte du goût et de l’odorat… On connaît désormais les symptômes les plus fréquents chez les patients atteints par la Covid-19.

Des études se sont également penchées sur les séquelles physiques et psychiatriques de la maladie, notamment chez les patients jeunes, et ont alerté sur les risques de stress post-traumatique, ou d’atteintes cardiaques, rénales et cérébrales.

Des spécialistes se sont intéressés déjà depuis plusieurs mois au lien que pouvait avoir l’infection à la Covid-19 avec les troubles érectiles constatés chez certains hommes.

Les troubles érectiles, une conséquence de la Covid-19 ?

Fin décembre dernier, le Docteur Dena Grayson, dont les propos ont été relayés par le Daily Mail, alertait sur les risques de troubles de l’érection chez les patients guéris du virus.

Pour ce médecin américain, “les personnes infectées par le virus COvid-19, seraient susceptibles de souffrir d’effets à long terme sur la santé, notamment de dysfonctionnement érectile chez les hommes”.

En cause, les problèmes que peut provoquer ce virus sur la vascularisation, comme on a pu déjà le constater chez certains malades qui présentaient de graves troubles de la vascularisation pulmonaire, et qui peuvent dans certains cas être exposé à un risque d’embolie pulmonaire.

Covid-19 : les troubles de l’érection, à la fois un facteur de risque et une conséquence de la maladie ?

Plus récemment, ce sont des chercheurs italiens qui sont à l’origine d’une étude sur le sujet.

Leurs travaux, publiés dans la revue Andrology, révèlent non seulement que la dysfonction érectile pourrait être une complication à court ou long terme de la Covid-19, comme cela a déjà pu être observé chez des patients, mais également que ces troubles de l’érection pourraient être un facteur de risque de développer le virus.

C’est en étudiant le cas de 100 hommes sexuellement actifs, pour certains déclarés positifs à la Covid-19, qu’Andrea Sansone et son équipe, ont pu mesurer une “prévalence de la dysfonction érectile” chez les personnes qui avaient contracté le virus.

“La vaccination universelle contre la COVID-19 et les gestes barrières pourraient éventuellement avoir l’avantage supplémentaire de prévenir les dysfonctionnements sexuels”, concluent les auteurs de l’étude.

D’autres recherches complémentaires sont nécessaires pour confirmer ou non ces hypothèses.

Source: Lire L’Article Complet