Covid-19 : plusieurs pays européens font face à une nouvelle flambée épidémique

Plus de 2 millions de cas de Covid-19 ont été comptabilisés la semaine dernière en Europe. La cinquième vague épidémique est-elle en train d’arriver sur le vieux continent ? Il semble que oui. Face à ces chiffres, de nombreux pays européens ont donc décidé de remettre en place des mesures sanitaires strictes pour tenter de contrôler les contaminations.  

Ce qu’il se passe en France

Selon les dernières données de CovidTracker, on dénombre près de 9 000 cas par jour ainsi que 300 nouvelles hospitalisations. Le taux d’incidence s’élève à 89/100 000 habitants. Pour l’instant, le gouvernement a seulement annoncé le retour du masque dans toutes les écoles primaires.

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a déclaré samedi 13 novembre que « pour le moment, il est absolument hors de question de parler de reconfinement dans notre pays car le taux de vaccination est très élevé ». En effet, près de 75% de la population est totalement vaccinée et 4 millions de doses de rappel ont été injectées. Toutefois, il a ajouté que « rien n’est à exclure par principe ».

La préfecture du Nord a tout de même renforcé les contrôles aux frontières avec la Belgique – qui a un taux d’incidence de plus de 1000/100 000 habitants selon le dernier point épidémiologique du 13 novembre. Les personnes de 12 ans et plus provenant de Belgique – et n’ayant pas de vaccination complète ou de certificat de rétablissement – doivent désormais présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de 24 heures avant leur départ.

Ce qu’il se passe en Europe

En Norvège, les maires pourront décider d’avoir recours au pass sanitaire. Dès le 16 novembre, les cas contacts non vaccinés de plus de 18 ans devront se faire tester et le personnel soignant non vacciné devra se faire tester deux fois par semaine.

Au 11 novembre, près de 70% des norvégiens étaient totalement vaccinés. La troisième dose de vaccin sera bientôt proposée à toutes les personnes de plus de 18 ans.

En Autriche, le chancelier Alexander Schallenberg a décrété un confinement national pour les personnes non vaccinées dès ce lundi 15 novembre. En effet, ce pays a un des taux de vaccination le plus bas d’Europe avec 67% de personnes vaccinées. La vaccination du personnel de santé va devenir obligatoire et celle des enfants sera possible dès l’âge de 5 ans.

Ces mesures serviront à freiner l’évolution constante des cas de Covid-19 dans le pays – plus de 13 000 nouveaux cas chaque jour.

Aux Pays Bas, même si le taux de vaccination s’élève à plus de 76%, le pays dénombrait plus de 16 000 cas au 11 novembre. Un confinement partiel a donc été décrété – bars, restaurants et magasins essentiels comme les supermarchés ferment désormais à 20h et les commerces non essentiels à 18h. Ces mesures s’appliqueront pour au moins trois semaines.

L’Allemagne a connu un nombre de contaminations record le jeudi 11 novembre avec plus de 50 000 nouveaux cas. Le pays a donc décidé de n’accepter que les preuves de vaccination ou de guérison pour accéder aux salles de sport, aux restaurants ou encore aux bars. Les tests PCR et antigéniques négatifs ne seront plus valables.

Consulter les chiffres sur Our World in Data

  • Vaccination Covid-19 : la HAS déconseille le vaccin Moderna aux moins de 30 ans
  • Covid-19 : à partir de quand le vaccin devient-il moins efficace ?

Source: Lire L’Article Complet