Covid-19 : voici dans quel ordre pourraient apparaître les symptômes

Si la liste des symptômes de la Covid-19 ne cesse de s’allonger, la toux, la fièvre ou encore les maux de tête sont ceux qui, généralement, alertent.

Dans l’idée d’appréhender la maladie dès ses prémices, des chercheurs américains se sont penchés sur l’ordre d’apparition de ces derniers. “Nous soutenons l’hypothèse qu’un ordre d’apparition des symptômes confirmé pourrait aider les patients et le personnel médical à distinguer plus rapidement la Covid-19 d’autres infections respiratoires. Cependant, ce genre d’information essentielle est encore largement indisponible”, explique l’équipe en introduction de l’étude. 

Publiés le 13 août dernier dans la revue médicale Frontiers in Public Health, les résultats de leurs travaux montrent qu’il existe bien des symptômes premiers du nouveau coronavirus, émergeant dans un ordre différent de ceux de la grippe. 

La fièvre, premier symptôme

En analysant des données réunies par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) entre le 16 et le 24 février 2020 en Chine, les chercheurs de l’Université de Californie ont ainsi pu étudier 55 924 cas confirmés de la Covid-19. Afin de proposer un ordre d’apparition des maux, ils ont ensuite dû comparer l’évolution de ceux liés au nouveau coronavirus, à celle d’autres infections telles que le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-1), le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) et la grippe. 

L’ordre le plus probable d’apparition des symptômes de la Covid-19 est la fièvre, la toux, les nausées/vomissements et la diarrhée“, expliquent les chercheurs. Un ordre similaire à celui de la grippe, à l’exception du fait que pour cette dernière, les scientifiques ont noté que la toux arrivait généralement avant la fièvre.

Concernant le SRAS-1 et le MERS, dont l’apparition des symptômes semble suivre un schéma identique, l’ordre diffère de celui de la Covid-19 à la fin puisque la diarrhée précède les nausées. 

Établir un ordre pour détecter la maladie plus rapidement 

Si le nouveau coronavirus est déjà responsable d’une ribambelle de symptômes et qu’il est connu pour affecter les personnes de manière variée, les travaux des chercheurs de l’Université de Californie pourraient se révéler utiles au début de la maladie et inciter plus rapidement de potentiels malades à aller se faire dépister, puis à s’isoler si besoin est. Un ordre qui serait d’autant plus pratique en pleine saison de grippe. 

“Sachant qu’il existe maintenant de meilleures approches pour traiter la Covid-19, l’identification précoce des patients pourrait réduire les temps d’hospitalisation“, appuient les chercheurs. 

Malgré tout, l’équipe de scientifiques est formelle, il faudra entreprendre des travaux plus approfondis avant de confirmer l’hypothèse émise dans leur étude.

Cependant, ces premiers résultats doivent aussi encourager à surveiller de plus près le symptôme de la fièvre : “Afin d’endiguer la progression de l’épidémie de Covid-19, nos résultats confirment l’idée que la température de chacun devrait être prise avant chaque entrée dans un établissement public et que ceux en présentant devraient immédiatement se tourner vers un médecin pour établir un diagnostic, puis entreprendre un traçage des contacts”, concluent-ils. 

  • Julie, atteinte d’un Covid-19 persistant : “J’ignore si je retrouverais mon état d’avant”
  • Covid-19 : de nouveaux symptômes neurologiques identifiés

Source: Lire L’Article Complet