Culture d’été. Avec "Un été en France", Gauthier Capuçon veut "apporter la musique classique au plus grand nombre"

Pour cette tournée imaginée en pleine crise sanitaire,les concerts se déroulent en plein air : jeudi 15 juillet, 500 spectateurs avaient rendez-vous dans la cour du château de Châteaugiron, près de Rennes. Cet été, Gauthier Capuçon a voulu partager la scène avec de jeunes instrumentistes : ils sont 16 à avoir été sélectionnés, assurant à tour de rôle les premières parties dans les différentes régions.

On sait à quel point c’est difficile, quand on sort d’une grande école ou d’un grand conservatoire, de trouver ses premiers engagements, explique Gauthier Capuçon. Mais en période post-Covid, ça va être une mission très difficile. Donc les aider à remonter sur scène était une évidence.
Lors des premiers concerts en Bretagne, ce sont trois musiciennes âgées de 24 à 26 ans que le public est invité à découvrir. Parmi lesquelles Rachel Sintzel : “Ces concerts, c’est l’opportunité de jouer. J’ai un lien très fort avec la scène, toutes les sensations que cela procure. Et on se dit que le public va nous découvrir, découvrir de nouveaux talents. C’est une super idée !

La tournée “Un été en France”, fait étape dans des villes petites ou moyennes et dans des villages, là où la musique classique n’est pas toujours très présente. Gauthier Capuçon tient beaucoup à “démocratiser la musique classique, l’apporter au plus grand nombre, la faire connaître, la faire découvrir dans un cadre un peu moins traditionnel. C’est important de montrer, jouer et partager cette musique ; rappeler qu’elle est abordable par tous.”
Avec ses partenaires, il joue des pièces classiques souvent très connues, des musiques de films, des airs d’opéras ou des chansons…

Source: Lire L’Article Complet