Déjà trois féminicides en France depuis le début de l’année 2022

Trois femmes tuées en 24 heures en France. C’est l’un des premiers chiffres à retenir en ce début d’année 2022. Depuis le samedi 1er janvier, trois femmes sont mortes, tuées par leur compagnon, ou ex. 

Une femme de 45 ans étranglée à Nice

À Nice (Alpes-Maritimes), une femme de 45 ans a été étranglée dans le coffre d’une voiture, samedi 1er janvier, a révélé France Bleu Azur. Son conjoint, ou ex-conjoint, s’est rendu aux forces de l’ordre dans la soirée, avant de les mener à l’emplacement du véhicule, dans le quartier de la Madeleine. 

Dimanche 2 janvier au soir, sa garde à vue a été prolongée, indique Franceinfo. L’un des trois enfants du couple, un homme de 24 ans, propriétaire de la voiture, est lui aussi placé en garde à vue. 

Christian Estrosi, maire LR de Nice, s’est dit « dévasté » : « Je veux dénoncer l’horreur de cet assassinat », écrit-il sur Twitter.

  • Violences conjugales : le 3919 désormais disponible 24h/24 et 7j/7
  • Le violentomètre, l’outil pour mesurer si vous êtes en danger dans votre couple

Éléonore P., 27 ans, tuée à coups de couteau

Il s’agirait déjà du troisième féminicide depuis le début de l’année 2022 en France. Samedi, Éléonore P. a été retrouvée morte à son domicile de Chacé, près de Saumur (Maine-et-Loire). Le corps de la jeune militaire âgée de 27 ans était lézardé de dix coups de couteau.

C’est son compagnon, militaire également, qui l’a tuée. Il l’a reconnu, et a été interpellé en milieu de journée. Il l’a tuée sur le palier d’une résidence, précise Ouest-France

« La piste d’un féminicide est privilégiée », a déclaré Alexandra Verron, la procureure de la République de Saumur, samedi 1er janvier, à l’AFP, notamment reprise par Le Monde

Le couple séjournait alors chez le frère de la victime, qui a assisté à la scène. « Après une consommation importante d’alcool, le mis en cause est brusquement devenu agressif et violent à l’égard de son frère et de la victime », explique la procureure. Le frère de la jeune femme a voulu alerter la gendarmerie, et c’est là que l’agresseur l’aurait sortie de l’appartement, et poignardée sur le palier. 

  • « Je me sens comme une rescapée » : le traumatisme des orphelins de féminicides
  • Féminicides des séniors : ces meurtres qui n’offusquent presque personne

Muriel, 56 ans, poignardée en Meurthe-et-Moselle

Samedi 1er janvier au matin, Muriel P-M, 56 ans, a été tuée par son compagnon, dans le village de Labry, en Meurthe-et-Moselle. Selon le Républicain Lorrain, elle a été tuée d’une trentaine de coups de couteau. Le couple s’était formé quelques mois auparavant.

Inquiets d’entendre une violente dispute, et des « bruits suspects », selon France bleu Lorraine, les voisins ont appelé la police. Ce sont les forces de l’ordre qui ont découvert le corps. Selon François Pérain, le procureur de la République de Nancy, un couteau était planté dans la poitrine de Muriel. 

Présent sur place, le compagnon a reconnu les faits, et a été placé en garde à vue. Une information judiciaire pour meurtre par concubin devrait être ouverte ce lundi, précise François Pérain, à l’AFP.

« C’est atroce »

« Alors que nous déplorons 3 féminicides depuis le 1er janvier, j’ai une pensée émue pour leurs enfants et leurs proches endeuillés », réagit sur Twitter Elisabeth Moreno, ministre déléguée chargée de l’Égalité femmes-hommes, dimanche 2 janvier. « Pour lutter contre ce fléau, des forces de l’ordre, des magistrats & des acteurs de la santé sont mobilisés en permanence aux côtés des associations. »

Sur Twitter, le collectif féministe #NousToutes interpelle directement le président de la République : « Emmanuel Macron, trois féminicides en 24 heures et aucune réaction. C’est atroce. »

Selon #NousToutes, 113 femmes ont été tuées par leur conjoint, ou ex, en France, en 2021. En 2020, 102 victimes avaient été dénombrées par le ministère de l’Intérieur, contre 146 en 2019.  

  • Féminicide à Besançon : une femme égorgée par son mari
  • Marche #NousToutes : « Rien n’a changé »

Source: Lire L’Article Complet