Dirty Dancing : la scène où Baby déclare son amour à Johnny, et prend l’initiative

Dirty Dancing est l’un des films les plus cultes de l’Histoire du cinéma. Véritable classique sorti en 1987, réalisé par Emile Ardino, il est rediffusé ce mercredi 14 octobre sur TMC.

La comédie romantique se déroule pendant l’été 1963, lorsque Frances “Baby” Houseman (Jennifer Grey) passe des vacances familiales à Catskill Mountain, avant d’intégrer l’université. Baby tombe amoureuse du tombeur Johnny Castle (Patrick Swayze), le professeur de danse de ce centre de vacances huppé. La famille bourgeoise de la jeune femme verra d’un très mauvais oeil leur idylle.

Au fil de l’histoire, Baby et Johnny se rapprochent au rythme de danses lascives et d’une bande-son culte.

  • Dirty Dancing : une suite confirmée avec Jennifer Grey
  • L’Arnacoeur : cette scène culte où Romain Duris et Vanessa Paradis reprennent la chorégraphie de “Dirty Dancing”

Dirty Dancing, plus qu’une comédie romantique

Il serait facile de penser que Dirty Dancing n’est qu’une histoire d’amour mièvre entre un badboy et une gentille fille. En réalité, le film aborde des sujets importants comme l’avortement de Penny, ou le mépris de classe.

Souvent dépeinte comme niaise ou crédule, Baby est, dans cette scène, à contre-courant de son image. Elle fait part de son désir à Johnny, et est à l’initiative de leur première nuit ensemble.

Juste avant, le père de Baby, médecin, a sauvé Penny, l’ancienne partenaire de danse de Johnny, qui se trouvait entre la vie et la mort, après un avortement, illégal à l’époque. C’est Baby qui a alerté son père sur l’état de santé critique de la jeune femme, risquant d’être réprimandée par ce dernier.

“Je suis désolée de la manière dont mon père t’a traité”, s’excuse-t-elle. “Non ton père a été génial, il a été…génial”, bégaye Johnny, encore secoué par ses émotions.

“C’était vraiment méchant que tu aies dû supporter ça”, continue Baby. Johnny s’est désigné responsable de Penny, quand Jack Houseman est venu soigner la danseuse. Le père de famille l’a immédiatement jugé pour avoir mis enceinte une femme hors mariage.

Baby et Johnny, issus de deux mondes différents

“Johnny je suis ici car mon père…”, commence Baby avant que son amoureux l’interrompe. “La manière dont il l’a sauvée, c’était quelque chose. Je ne pourrais jamais faire quelque chose comme ça. La raison pour laquelle les gens me traitent comme si je n’étais rien, c’est parce que je ne suis rien”, se lamente Johnny.

Membre du personnel du club de vacances Catskill Mountain, il est souvent méprisé par les personnes qui y séjournent. La jeune femme le rassure immédiatement et dit, en haussant le ton : “Non ce n’est pas vrai, tu représentes tout pour moi”.

“Tu ne sais pas ce qu’est la vie de quelqu’un comme moi, rétorque Johnny. Un coup, j’arrive à peine à joindre les deux bouts, un autre, des femmes fourrent des diamants dans mes poches. Je jongle entre les problèmes, en un claquement de doigts je pourrais à nouveau me retrouver au fond du trou”, explique Johnny.

“Non ce n’est pas comme ça que ça marche. Ça ne devrait pas se passer ainsi”, déplore Baby. “Je n’ai jamais rencontré quelqu’un comme toi. Ton approche du monde est optimiste, tu penses que tu pourrais le rendre meilleur. Quelqu’un est perdu tu le retrouves, quelqu’un saigne et tu…”, déclame Johnny à la jeune femme.

“Oui j’ai ramené mon père, c’est très courageux, comme tu l’as dit”, l’interrompt-elle, déçue. “Ça demandait beaucoup de courage d’aller le chercher ! Enfin, je veux dire, tu n’as peur de rien”, admire Johnny.

L’émancipation de Baby

La jeune femme commence un monologue, où elle se livre à coeur ouvert sur ses peurs et ses doutes.

Par-dessus tout, j’ai peur de quitter cette chambre et de ne plus rien ressentir de toute ma vie.

“Quoi ? Moi j’ai peur de tout. J’ai peur de ce que j’ai vu, de ce que j’ai fait, de qui je suis. Mais par-dessus tout, j’ai peur de quitter cette chambre et de ne plus rien ressentir de toute ma vie. Comme ce que je ressens quand je suis avec toi”, s’écrie Baby.

Baby est dans un moment charnière de sa vie. Elle qui est habituée à se faire contrôler par son père, décide de son destin à cet instant. Celui-ci lui avait d’ailleurs demandé “de ne plus fréquenter ces gens”. Au lieu de rester dans sa chambre, elle s’est éclipsée dans la nuit pour rejoindre Johnny, dont elle découvre la chambre. Là ,elle choisit quand et avec qui elle partagera sa première fois.

Les deux danseurs se contemplent, et restent silencieux pendant plusieurs secondes. La tension est palpable. Un autre morceau, plus sensuel, retentit, et l’atmosphère de la scène change immédiatement.

Baby se lève de sa chaise et demande à Johnny “Danse avec moi”. Elle prend l’initiative. Les deux amoureux se laissent porter par la musique, enchaînent des pas sensuels. Sur l’air de Cry To Me, de Solomon Burke, Johnny déshabille peu à peu Baby. Les deux amants s’embrassent pour la première fois, et passent leur première nuit ensemble.

  • 50 nuances plus claires : la scène de dispute où Ana, enceinte, demande à Christian de grandir
  • Ghost : la scène romantique et sensuelle de la poterie

Source: Lire L’Article Complet