Emmanuel Macron reconnaît la responsabilité de la France dans le génocide du Rwanda

C’est un moment historique pour les relations diplomatiques entre la France et le Rwanda, mais surtout pour les victimes du génocide. 

En déplacement à Kigali au Rwanda, Emmanuel Macron s’est exprimé concernant le génocide des Tutsis en 1994. Après 25 ans de tensions diplomatiques entre les deux pays, il a tenu ce matin une conférence de presse avec son homologue rwandais pour reconnaître le rôle de l’Hexagone :“La France n’a pas été complice mais a une responsabilité”, explique le chef de l’État. Pour lui, le gouvernement français a “un devoir : celui de regarder l’histoire en face et de reconnaître la part de souffrance qu’elle a infligée au peuple rwandais”. En effet, si la guerre civile opposait le peuple des Tutsis et les Hutu, la France s’en est aussi mêlée aussi et est accusée d’avoir aidé le régime Hutu qui a organisé le génocide.

President Kagame welcomes President @EmmanuelMacron to Urugwiro Village as he begins his two-day official visit to Rwanda. pic.twitter.com/axKowjrHw2

EN DIRECT | Discours du Président @EmmanuelMacron depuis le Mémorial du Génocide perpétré contre les Tutsis en 1994.https://t.co/EDSaGuVnxv

En tout, ce sont 800 000 Rwandais qui ont perdu la vie lors du génocide, Emmanuel Macron explique alors que “la France n’a pas compris qu’elle restait de fait aux côtés d’un régime génocidaire. En ignorant les alertes de plus lucides observateurs, elle endossait une responsabilité accablante”. Juste avant de décoller pour le Rwanda, le chef de l’État est plein d’espoir quant à une réconciliation : “J’ai une conviction profonde : au cours des prochaines heures, nous allons écrire ensemble une page nouvelle de notre relation avec le Rwanda et l’Afrique”. Pas certain que ces excuses suffisent aux survivants du génocide, ni a la nouvelle génération rwandaise déterminée à obtenir justice.

Source: Lire L’Article Complet