"En thérapie" : une saison 2 avec Suzanne Lindon prévue en 2022

Petit phénomène télévisuel en 2021, la série En thérapie aura bel et bien une saison 2, indiquent les informations du Journal Du Dimanche ce 17 juillet. Cette nouvelle saison, qui devrait être diffusée au cours du deuxième trimestre 2022, apportera son lot de changements : nouveau casting, nouvelle thématique en fil rouge, nouveaux réalisateurs et réalisatrices.

Diffusée début 2021 sur la chaine Arte, la saison 1 de cette adaptation d’un succès TV israélien, a atteint des chiffres records de visionnage en replay avec 53 millions de vues enregistrées.

La pandémie de Covid au coeur de la nouvelle saison

Après le traumatisme des attentats du 13 novembre 2015 analysé dans la saison 1, c’est la pandémie de la Covid-19 et ses conséquences psychologiques qui seront au centre des consultations des patients du psychanalyste Philippe Dayan (joué par Frédric Pierrot, ndlr). 

Parmi le nouveau casting, la jeune comédienne de 21 ans, Suzanne Lindon intègre la série, précise le JDD. La fille de Sandrine Kiberlain et Vincent Lindon interprétera une jeune étudiante confrontée aux répercussions psychiques de la pandémie sur son quotidien.

Elle ne sera pas la seule nouvelle patiente du thérapeute. Jacques Weber a annoncé sur Europe 1 qu’il jouerait lui aussi dans la saison 2 dans laquelle il incarnera “un PDG qui a des soucis.”

Pour compléter cette nouvelle patientèle : les personnages d’une actrice reconnue et d’un adolescent qui ne sera autre que le fils du couple joué par Clémence Poésy et Pio Marmaï dans la saison 1.

Du changement derrière la caméra

Côté réalisation, Éric Toledano et Olivier Nakache embarquent à nouveau pour la saison 2. Ils seront rejoints par d’autres réalisateurs bien connus : Emmanuelle Bercot, Agnès Jaoui, Arnaud Desplechin et Emmanuel Finkiel. Chacun.e aura la tâche de réaliser un épisode centré sur un patient. 

Nouveauté de taille aussi du côté des scénaristes. Ceux qui ont écrit la saison 1 ont décidé de quitter la série suite à un conflit de reconnaissance et de rémunération en tant que coproducteurs. “C’est une question entre producteurs et auteurs, mais ces tensions ne nous laissent pas indifférents”, expliquait sur Europe 1 Olivier Wotling, directeur de l’unité fictions d’Arte. 

  • “En thérapie”, se parler pour guérir
  • Covid-19 et confinement : les menaces pour notre santé mentale

Source: Lire L’Article Complet