États-Unis, Hong Kong… L'étau se resserre-t-il sur Binance, la plateforme crypto ?

La plateforme Binance connaît de nombreux problèmes actuellement. Jusqu’où vont pouvoir aller ses ennuis ?

Binance vit des jours difficiles. La plateforme de cryptomonnaies, qui est peut-être la plus grosse des plateformes du genre au monde, enchaîne les déconvenues vises-à-vis des institutions financières, avec des alertes et des plaintes qui s’accumulent Après la Thaïlande ou le Japon, on avait ainsi vu des problèmes naître au Royaume-Uni, où la banque Blarcays avait coupé toute possibilité de dépôt. Ces dernières jours encore, la plateforme s’est vue publiquement critiquée par le gendarme financier de Hong-Kong pour son ouvertures aux “actions tokenisées”, alors que de son côté, le Département de la Justice américain a demandé aux agences fédérales de ne plus délivrer des lettres d’appréciation à la plateforme. L’avenir de la plateforme s’avère-t-il sombre ?

Il faut dire que pour les autorités, qui regardent en chien de faïence les cryptomonnaies, Binance est l’acteur idéal pour tenter des régulations. Il s’agit d’un géant du secteur, qui n’a en plus pas d’adresse physique certifiée. On peut ainsi imaginer qu’il s’agit là d’un premier pas de la part des pouvoirs financiers, qui vont accentuer leur pression sur le monde des crypto et sur la plateforme, qui pourrait alors avoir à faire le choix entre obéir à plus de contraintes, ou alors tenter de résister, avec comme possible conclusion une chute de ce monstre des crypto. Il faut en effet rappeler que dans le secteur des crypto-actifs, il n’existe pas de “too big too fail”, en atteste la chute en 2014 de la plus grande plateforme de l’époque Mt. Gox, et ce à la suite d’un hack. Les prochains mois pourraient bien apporter des premières réponses !

Source: Lire L’Article Complet