Fièvre : les thermomètres à infrarouge sont-ils efficaces ? Une étude répond

La fièvre est l’un des principaux symptômes qui peuvent se manifester chez les personnes contaminées par le Covid-19. Rapide et hygiénique, le thermomètre à infrarouge sans-contact est souvent privilégié pour identifier la fièvre. Mais ce moyen de dépistage est-il réellement fiable pour la mesurer ? Plusieurs études ont tranché.

Restez informée

Très pratique en raison de la rapidité du résultat obtenu ou encore privilégié pour son côté hygiénique, de nombreuses personnes ont adopté le thermomètre à infrarouge depuis le début de la pandémie, pour contrôler la température corporelle facilement et identifier une éventuelle fièvre.

Des magasins, des aéroports, des musées et autres lieux recevant du public utilisent désormais au quotidien ce thermomètre “sans contact”, et bon nombre de particuliers en sont également équipés.

Mais ce petit appareil, bien que très pratique, est-il aussi fiable que les autres modes de prise de température ? Peut-on vraiment s’y fier pour savoir si oui ou non une personne a de la fièvre, notamment en cette période de lutte contre la propagation du Covid-19 ? Une étude américaine s’était déjà penchée sur la question en décembre dernier, et la revue Prescrire vient de confirmer ces premières hypothèses.

Et mauvaise nouvelle, car ces différents travaux ne sont pas favorables à l’utilisation systématique de ce type de thermomètre sans contact.

Thermomètre infrarouge : de nombreux facteurs peuvent perturber les résultats et les fausser

En fin d’année dernière, les travaux d’une équipe de chercheurs américains, publiés dans la revue Infectious Diseases Society of America, alertaient sur les risques d’erreurs lors d’une prise de température à l’aide d’un thermomètre à infrarouge.

Selon William F. Wright et son équipe, cet appareil, qui se place au niveau du front sans être en contact direct avec la peau, ne permettrait pas de contrôler la température de manière fiable, et pourrait donc exposer à des risques d’erreurs de diagnostic. Un problème, lorsque l’on sait que la prise de température est l’un des réflexes les plus fréquents pour le dépistage des cas positifs au Covid-19.

“Les relevés obtenus avec les thermomètres sans contact, qui mesurent la température de surface (généralement au milieu du front), sont influencés par de nombreuses variables humaines, environnementales et matérielles, qui peuvent toutes affecter leur précision, leur reproductibilité et leur relation avec la température centrale.”, ont-ils précisé.

Les thermomètres sans contact, utiles pour écarter une fièvre ?

Plus récemment, c’est la revue médicale Prescrire qui est revenue sur la question de la fiabilité des thermomètres infrarouge. Et les informations communiquées corroborent avec les précédentes affirmations des chercheurs américains.

La revue Prescrire estime que “les écarts moyens de température corporelle mesurée au niveau du front avec des thermomètres à infrarouge sans contact sont de 0,2 °C à 0,3 °C par rapport à une mesure par la voie anorectale de référence”. Des résultats qui permettent, selon les auteurs, “d’écarter à bon escient une fièvre, mais qui sont insuffisants “pour retenir en confiance la présence de fièvre, en particulier dans une situation de dépistage”.

Pour une plus de précision, les autres types de prise de température seraient donc à privilégier, comme les thermomètres par voie axillaire (aisselles), par voie rectale (rectum) ou encore par voie buccale.

Source: Lire L’Article Complet