Hygiène bucco-dentaire : l’UFSBD met en garde contre les dentifrices sans fluor

Un mésusage des dentifrices au fluor peut avoir certaines conséquences sur les dents. Pourtant, cet oligo-élément reste un allié contre les caries. L’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD), s’inquiète de l’augmentation des dentifrices sans fluor sur le marché.

Restez informée

On le sait : le fluor aide à lutter contre les caries. Mais lorsqu’il est mal utilisé – à trop fortes doses par exemple -, il peut provoquer une fluorose dentaire, qui se caractérise par l’apparition de lignes ou de taches sur les dents. Un risque qui a favorisé la commercialisation de dentifrices sans fluor. Ce phénomène inquiète l’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD), qui met en garde contre ce type de produit.

Dentifrice : bien utilisé, le fluor est un allié des dents

“Utilisé de manière raisonnée, en suivant les recommandations de votre dentiste, le fluor est un allié très précieux pour la santé de vos dents. Des années d’expérience sont là pour l’attester, le fluor est l’actif anti-caries le plus efficace”, explique l’UFSBD dans un communiqué.

Et pour cause : le fluor a un effet antiseptique, qui empêche les bactéries à l’origine des caries d’adhérer à la surface de l’émail. Il permet également de le renforcer et de le rendre ainsi plus résistant aux attaques acides. Mais ce n’est pas tout : “Les études scientifiques récentes ont également apporté la preuve de la capacité du fluor à stopper la progression de la maladie carieuse et même à inverser le processus carieux, grâce à une reminéralisation des surfaces lésées, au premier stade de la carie”, précise l’UFSBD.

Autant de raisons qui poussent l’association à mettre en garde contre les dentifrices dépourvus de fluor.

Fluor : quel est le bon dosage ?

Comment bien choisir son dentifrice au fluor ? La réglementation limite son dosage dans les cosmétiques à 0,15 %, autrement dit 1.500 ppm. Mais la quantité de fluor idéale dépend de l’âge.

Le bon dosage ? 1.000 ppm entre six mois et deux ans, sous la forme d’une trace de dentifrice. Le dosage du fluor reste le même entre deux et trois ans, mais celui du dentifrice augmente : il doit faire la taille d’un petit pois. Entre trois et six ans, rien ne change, à part si le risque carieux est élevé. Dans ce cas, la dose de fluor peut atteindre 1.450 ppm. A partir de 6 ans et jusqu’à l’âge adulte, la dose de fluor recommandée se situe entre 1.000 et 1.450 ppm.

A lire aussi :

⋙ Santé bucco-dentaire : ces tests évaluent vos risques de caries et de maladies parodontales

⋙ Caries : les solutions douces qui marchent

⋙ 5 règles pour éviter les caries chez l’enfant

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet