Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal : de quelle légende est tirée l’histoire du film ?

Pour écrire Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal, Steven Spielberg s’est inspiré d’une légende persistante autour de ces objets.

Le cycle Indiana Jones se termine, ce mercredi 16 septembre sur M6, avec la diffusion du Royaume du crâne de cristal, quatrième et dernier (pour le moment) opus de la saga réalisée par Steven Spielberg. Sorti en 2008, ce film réunit Harrison Ford et le jeune Shia LeBeouf dans une aventure qui les mettra sur la route du Crâne de Cristal d’Akator. À l’occasion de la diffusion d’Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal, Télé Star vous propose de découvrir de quelle légende est tirée l’histoire de ce film.

Pour l’écriture de ce quatrième opus, Steven Spielberg s’est grandement inspiré de la légende des 13 crâne de cristal. Cette légende fit son apparition au XIXe siècle quand plusieurs crânes de ce type sont apparus sur les marchés européens d’archéologie. Selon certaines rumeurs, ils dateraient de plus 5.000 ans et auraient appartenu à des peuples d’Amérique du Sud. Selon la légende toujours, ils seraient au nombre de 13 et ils contiendraient des informations sur les origines de l’humanité et sur les mystères de la vie dans l’univers. Quand ils seront tous réunis, l’empire Aztèque devrait alors se reconstituer…

Le plus lourd des crânes de cristal pèse 14 kilos et se trouve à Washington

Le plus connu d’entre eux reste, à ce jour, celui de l’explorateur britannique Frederick Albert Mitchell-Hedges. Ce dernier prétend avoir découvert ce crâne de cristal lors de fouilles, en 1924, dans une cité maya du Belize. Mais, par la suite, la crédibilité de l’explorateur britannique est remise en cause quand il prétend avoir recherché des monstres marins dans l’Océan Indien ou qu’il affirme avoir découvert des vestiges de l’Atlantide. Parmi les autres crânes de cristal célèbres, on parle également du crâne dit de Paris qui se trouve au musée du Quai Branly, celui dit de Londres qui se trouve au British Museum ou encore celui de la Smithsonian Institution de Washington, le plus lourd avec ses 14 kilos.

Source: Lire L’Article Complet