Intoxication aux champignons : les bons réflexes à adopter lors de la cueillette pour prévenir les risques

Vous aimez faire de longues balades en forêt et ramasser les champignons ? C’est le moment d’en profiter, mais pas de n’importe quelle façon ! Pour prévenir les risques d’intoxications lors de la cueillette, il existe de nombreux gestes à connaître. On fait le point.

Restez informée

La cueillette des champignons a normalement lieu au début de l’automne. Cette année, cette activité appréciée par de nombreux Français a pu démarrer plus tôt dans l’Hexagone, en raison de la météo mêlant fraîcheur et humidité. Pour que le ramassage des champignons reste un moment de plaisir, il convient néanmoins de connaître certaines règles pour éviter les intoxications.

Et pour cause : entre le mois de juillet et le mois d’août, pas moins de 300 cas d’intoxication ont été rapportés aux centres antipoison, révèle l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Mais ce n’est pas tout : trois personnes sont décédées à la suite d’une intoxication en 2021.

Comment cueillir et consommer des champignons sans risques ?

Champignon en mauvais état, confusion d’un champignon comestible avec un champignon toxique, mauvaise cuisson… Autant de facteurs pouvant être à l’origine d’une intoxication. Pour prévenir le risque d’intoxication et cueillir des champignons en toute sécurité, l’Anses révèle la bonne conduite à adopter. Les recommandations à suivre sont les suivantes :

  • cueillez uniquement les champignons que vous connaissez parfaitement afin d’éviter toute confusion entre ceux qui se ressemblent ;
  • ne consommez pas de champignons identifiés grâce à une application de reconnaissance de champignon, car le risque d’erreur est important ;
  • ne consommez pas votre récolte si vous avez le moindre doute sur l’espèce des champignons en question ;
  • ne consommez pas de champignons vendus “à la sauvette”,
  • ramassez seulement les champignons en bon état et cueillez-les dans leur intégralité afin de pouvoir les identifier correctement ;
  • ne cueillez pas de champignons aux abords de sites pouvant être pollués, tels que les bords de routes, les aires industrielles ou encore les décharges ;
  • lors de la cueillette, rangez les champignons par espèce ;
  • ne déposez jamais les champignons dans un sac plastique, car cela favorise leur pourrissement ;
  • consommez les champignons dans les deux jours suivants la cueillette après les avoir conservé au réfrigérateur (maximum 4°C) en évitant tout contact avec d’autres aliments ;
  • prenez une photo des champignons cueillis avant de les consommer, car cela pourra être utile en cas d’intoxication ;
  • limitez les quantités de champignons consommées ;
  • ne consommez jamais les champignons crus et faites-les cuire suffisamment, à savoir 20 à 30 minutes à la poêle ou 15 minutes à l’eau bouillante ;
  • ne donnez pas de champignons cueillis à de jeunes enfants et veillez à ce qu’ils ne portent pas à la bouche des champignons trouvés dans le jardin ou la cour de l’école.

Champignons : quels sont les signes à surveiller et que faire en cas d’intoxication ?

Les manifestations d’une intoxication surviennent le plus souvent quelques heures après la consommation de champignons, mais ce délai peut être plus long et dépasser les 12 heures. Si des symptômes apparaissent, l’Anses recommande de noter l’heure où les champignons ont été consommés, celle de la survenue des premiers symptômes, mais aussi de conserver les restes du repas ou de la cueillette afin de permettre l’identification des champignons par la suite.

Vous vous sentez mal après avoir consommé des champignons ? En cas d’urgence vitale, autrement dit de symptômes tels qu’une détresse respiratoire ou une perte de connaissance, il convient d’appeler immédiatement le 15 ou le 112. En cas de symptômes tels que des diarrhées, des vomissements, des nausées, des tremblements ou encore des vertiges, il convient d’appeler immédiatement un centre antipoison.

A lire aussi :

⋙ Comment reconnaître un champignon comestible ?

⋙ Shiitake : cette erreur dans la préparation de ces champignons peut entraîner une intoxication

⋙ 14 conseils pour cueillir et consommer des champignons en toute sécurité

Source: Lire L’Article Complet