Jean-Michel Blanquer fayot ? Emmanuel Macron n’a pas aimé une « flagornerie »

Dans un entretien au Monde, ce mardi 30 mars, le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a évoqué en termes élogieux l’expertise d’Emmanuel Macron concernant la crise sanitaire. Des louanges que le chef de l’État a moyennement appréciées…

A propos de


  1. Jean-Michel Blanquer


  2. Emmanuel Macron

Les éloges de Jean-Michel Blanquer concernant Emmanuel Macron ne sont pas passées inaperçues. Dans ses colonnes ce mardi 30 mars, Le Monde a rapporté les propos du ministre de l’Éducation nationale au sujet des compétences du chef de l’État sur les questions de santé. “Le président a acquis une vraie expertise sur les sujets sanitaires. Ce n’est pas un sujet inaccessible pour une intelligence comme la sienne, a vanté l’ancien recteur auprès du journal du soir. Des propos flatteurs qui n’ont pas vraiment été appréciés par le principal intéressé. Comme l’a relaté Le Figaro le lendemain, un très proche du président se serait montré agacé par ce soutien dithyrambique. “On goûte moyennement ce genre de flagornerie, a-t-il taclé. Surtout en ce moment, ce n’est pas à la hauteur.”

Les compliments adressés à Emmanuel Macron, encensé par ses proches pour son expertise supposée en épidémiologie, participent à entretenir sa communication politique. Alors qu’une prise de parole du Président est attendue ce mercredi 31 mars à 20 heures, ce concert de louanges vise à alimenter “le mythe du chef de guerre face au Covid”, selon les propres termes d’un responsable de la majorité, interrogé par Le Monde. Une manière pour le locataire de l’Élysée de se positionner en fin connaisseur de santé publique, lui qui s’éloigne de plus en plus des avis et recommandations des scientifiques. “Il cherche chaque jour ce qui se produit de nouveau pour ne rien laisser passer. Un jour, il pourra briguer l’agrégation d’immunologie”, avait même affirmé, sans demi-mesure, le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, dans un entretien au Parisien en février dernier.

Jean-Michel Blanquer reçoit “la palme du fayot”

Quoi qu’il en soit, la petite phrase de Jean-Michel Blanquer dans Le Monde n’a pas échappé à l’œil attentif – et moqueur – de Quotidien. Au cours de sa chronique dédiée aux médias, Julien Bellver a mis en lumière cette citation flatteuse, attribuant à son auteur la “palme du fayot”, ce mardi 30 mars. Les réseaux sociaux ne se sont pas non plus privés pour tourner en dérision les propos du ministre, à coup de photos détournées. Comme l’a remarqué le Huffington Post, le hashtag #EmmanuelMacronFacts, censés révéler les “exploits” (parodiques) du chef de l’État, a été propulsé en tête des tendances sur le réseau social. Si cette citation du journal a suscité une bonne dose d’humour, elle ne saurait faire oublier la situation épidémique toujours préoccupante en France : décidé (jusqu’à présent) à ne pas reconfiner intégralement le pays, Emmanuel Macron fait d’ailleurs face à une multiplication des critiques et des incompréhensions, en particulier dans son propre camp.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : DOMINIQUE JACOVIDES / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet