Journée mondiale de l’environnement : 5 des choses à faire au quotidien pour aider à préserver notre planète

Pour préserver notre planète bleue, voici quelques astuces pour aider à ton échelle.

Aujourd’hui est la journée mondiale de l’environnement. À cette occasion, melty te donne 5 astuces pour contribuer à sa préservation. Pourquoi ? Parce que les chiffres sont inquiétants… Toutes les trois secondes, le monde perd suffisamment de forêts pour couvrir un terrain de football. Pas moins de 50 % de nos récifs coralliens ont déjà disparu et jusqu’à 90 % d’entre eux pourraient disparaître d’ici 2050, et ce, même si le réchauffement de la planète se limite à une augmentation de 1,5°C. En bref, la terre va très mal, mais si chacun fait des efforts, il se pourrait que l’on devienne la génération reconstruction… On vous donne 5 choses simples à faire pour aider notre planète, parce qu’après tout, on n’en a qu’une…

Consommer moins de viande

C’est certain que tu as déjà entendu ce conseil et peut-être que tu as déjà commencé à diminuer ta consommation voire à l’arrêter complètement ! En effet, un tiers de notre l’empreinte écologique est lié au contenu de nos assiettes. La production d’un kilo de bœuf absorbe 13 500 litres d’eau, contre 1400 litres pour le riz par exemple. Le raisonnement est simple : Le bœuf a besoin de céréales pour se nourrir (ce qui demande de l’eau), puis d’un champ (déforestation), d’un transport jusqu’à l’abattage etc… De plus, 40 % de la production mondiale de céréales est utilisée pour le bétail, soit assez pour nourrir 1 tiers des humains, c’est-à-dire suffisamment pour éradiquer la famine dans le monde… Pour les produits laitiers, c’est pareil, l’empreinte écologique est importante, puisque pour produire du lait il faut du bétail ! On ne te demande pas de tout arrêter, mais d’opter plus souvent pour des plats végétariens ou végans qui sont tout aussi délicieux !

https://www.instagram.com/p/CN9uYh-J9jq/

Une publication partagée par Recettes végétariennes ???? (@juliegri_)

Diminuer ta consommation de fast-fashion

Si tout le monde sait que la fast-fashion n’est pas très éthique notamment concernant les conditions de travail, elle est également très polluante ! Entre le coton roi des pesticides, le polyester qui relâche des microfibres plastiques dans l’eau lors des lavages, et les cocktails de produits chimiques utilisés lors de la production, la mode est très polluante. Aujourd’hui, ce secteur représente 2% des émissions de gaz à effet de serre, si cette tendance pour la fast-fashion continue, ce pourcentage grimpera jusqu’à 26 % en 2050… Ce que tu peux faire à ton échelle, c’est de te tourner vers les friperies de ta ville ou celles en ligne, mais également acheter sur des plateformes de revente entre particuliers. L’avantage ? Tu ne pollues presque pas et tu auras des pièces uniques !

https://www.instagram.com/p/CPn5BoHnzP0/

Une publication partagée par CrushON (@crushon_shop)

Favoriser les transports peu polluants

Tout le monde le sait, l’avion c’est l’horreur pour l’environnement ! Aujourd’hui, le trafic aérien représente près de 3 % des émissions de gaz à effet de serre. Par exemple, un vol Paris/New-York aller-retour représente près d’une tonne de CO2, soit presque “la totalité des émissions annuelles auxquelles un Français devrait se limiter pour respecter les objectifs imposés par le gouvernement”, explique le site Greenly. En France, par exemple, les compagnies proposent 5 liaisons aériennes qui ont une alternative en train en moins de 2h30, 19 en moins de 4h et 45 en moins de 6h… Tu peux aussi favoriser les transports en commun ou le covoiturage pour des trajets relativement courts. En bref, s’il n’y a pas d’urgence, le Uber à 14h00, ce n’est pas nécessaire… La planète et ton porte-monnaie te diront merci !

https://www.instagram.com/p/CNt2PXPoBrL/

Une publication partagée par Greenpeace France (@greenpeace_france)

Sois attentif lorsque tu fais tes courses !

Et ça vaut pour les produits alimentaires comme d’hygiène ou de beauté ! D’une part, favorise les fruits et légumes de saison et les circuits courts. Tu devines bien que ce n’est pas top d’acheter toutes les semaines des avocats, mangues, ananas etc. D’une part, ça vient de loin, et d’une autre, tu ne contribues pas à l’économie agricole française. Essaie également de favoriser les emballages en carton ou en verre. Le gouvernement souhaite supprimer tous les emballages plastiques à usage unique d’ici 2040, mais tu peux déjà t’engager à les supprimer petit à petit de ton panier de courses… Pour les produits d’hygiène, les grandes surfaces proposent maintenant des alternatives notamment avec les brosses à dents en bambou, les serviettes hygiéniques sans plastique ou encore les savons et shampoing solides. Moins de plastique et une eau moins polluée, quoi de mieux ?

https://www.instagram.com/p/CPkk3HyhNaK/

Une publication partagée par The Frenchy Glow (@thefrenchyglow)

T’engager dans une association ou faire un don

T’engager auprès d’une association qui tente de sauver l’environnement ça te prendra un peu de temps, mais tu y apprendras plein de choses ! En soirée, tu pourras briefer tes potes et leur expliquer pourquoi le steak tous les jours n’est pas nécessaire, comme leur calculer l’empreinte carbone de leur prochain voyage à Marseille en avion… Si tu es overbooké, donner quelques euros régulièrement ou ponctuellement à une association, c’est déjà cool ! De plus, tu peux participer à activités gratuites, utiles et ludiques entre amis ou en famille, et ce, en pleine nature pour protéger l’environnement. En plus de contribuer à la préservation de notre planète bleue, tu sauves aussi des vies sur le long terme. Parce que oui, le réchauffement climatique tue plus de 150 000 personnes par an, et ce chiffre devrait doubler d’ici 2030… C’est le moment pour toi d’adopter un ou plusieurs de ces petits changements dans ta vie quotidienne, pour aider la planète à ton échelle !

https://www.instagram.com/p/CNAj7vEnjoN/

Une publication partagée par Greenpeace France (@greenpeace_france)

Source: Lire L’Article Complet