La carte bleue biométrique, comment ça marche ?

Après la carte d’identité en août, c’est à la carte bancaire de devenir biométrique. Déjà utilisée dans certains pays, elle a débarqué chez nous en septembre.

Restez informée

BNP Paribas et des caisses du Crédit Agricole proposent la carte bancaire biométrique, et d’autres établissements devraient vite suivre.

La carte bleue biométrique, c’est pour moi ?

La carte bleue « biométrique » se présente comme un service payant (24 euros) réservé, pour le moment, à certains modèles « premium ». Son coût vient s’ajouter à celui de la cotisation annuelle. Avec cette option, plus besoin de taper son code pour valider un achat quand on dépasse le plafond du paiement sans contact : une puce sur la carte reconnaît notre empreinte digitale et cela suffit. Bien entendu, en deçà de 50 euros, il est toujours possible de régler sans contact et on dispose, par ailleurs, d’un code secret à utiliser lorsqu’on le souhaite. Si on prête notre carte à notre mari, il peut donc s’en servir sans avoir à nous couper le doigt avant de sortir faire les courses !

Et la sécurité ?

La carte biométrique se veut plus sûre que la carte bancaire classique : notre empreinte digitale valide la transaction et à l’heure actuelle, le piratage de données biométriques demeure plus complexe que celui d’un code secret à quatre chiffres.

Les conseils de l’experte

« Il faut, pour profiter de cette innovation, aller à la banque pour faire enregistrer son empreinte avant de l’activer. Le paiement validé par empreinte digitale est aussi disponible sur les smartphones : il suffit de télécharger une appli de paiement comme Apple Pay, Google Pay ou Paylib. »

Merci à Laure Prenat, directrice générale de Panorabanques.

A lire aussi :

⋙ Comment bien choisir sa carte bancaire ?

⋙ 7 trucs pour se souvenir du code de sa carte bancaire

⋙ En 2022, on pourra verser nos pourboires… par carte bancaire !

Source: Lire L’Article Complet