La Tour Eiffel s'offre une cure de jouvence pour retrouver sa couleur "gold"

  • Stations de ski fermées: Borne demande aux employeurs d'embaucher les saisonniers et de «les placer en activité partielle»

    Le Figaro

  • Navalny: de Moscou à Washington, le monde réagit à l'emprisonnement de l'opposant russe

    Le Figaro

  • Vaccins: Macron annonce l'ouverture de quatre sites de production en France «dès fin février, début mars»

    Le Figaro

  • Russie: l'opposant russe Alexeï Navalny condamné à plus de trois ans de prison ferme

    Le Figaro

  • Sécurité renforcée dans le centre de Moscou après la condamnation de Navalny

    AFP

  • Sans ressources, le château de Chantilly appelle l'Etat au secours

    AFP

  • Canicules à 50°C, nuits tropicales… Les prévisions alarmantes de Météo France d'ici à 2100

    Gentside

  • Brexit: l'UE condamne les menaces reçus par le personnel chargé des contrôles en Irlande du Nord

    Le Figaro

  • Le nord de l'Angleterre recouvert d'un épais manteau blanc après de fortes chutes de neige

    Le Figaro

  • Inondations dans les Landes: à bord d'un canot sur la Midouze en crue

    AFP

  • Inondations dans les Landes: les images du centre-ville de Tartas sous les eaux

    Le Figaro

  • Australie: les images des violents feux de forêt près de Perth

    Le Figaro

  • 70 % des détenus d'une prison espagnole testés positifs à la COVID-19

    KameraOne

  • Un grand morceau de falaise s'effondre sous leurs yeux

    KameraOne


  • Stations de ski fermées: Borne demande aux employeurs d'embaucher les saisonniers et de «les placer en activité partielle»
    Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion, était l'invitée de la matinale de Radio Classique – Le Figaro ce mercredi 3 février. Elle a renouvelé sa demande aux employeurs des stations de ski fermées d'embaucher les saisonniers et de «les placer en activité partielle».


    Le Figaro


  • Navalny: de Moscou à Washington, le monde réagit à l'emprisonnement de l'opposant russe
    Alors que de nombreux États appellent à la libération d'Alexeï Navalny condamné à plus de trois ans de prison mardi 2 février, à Moscou, les forces de l'ordre se déploient pour contrer les appels à se ressembler des partisans de l'opposant.


    Le Figaro


  • Vaccins: Macron annonce l'ouverture de quatre sites de production en France «dès fin février, début mars»
    Le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé lors d'une interview au JT de TF1 la production «à très court terme» de vaccins contre le Covid-19 dans des sites en France.


    Le Figaro

VIDÉO SUIVANTE

Dans la perspective des Jeux olympiques de 2024, la Tour Eiffel s’offre le plus gros lifting de son histoire. A presque 132 ans, le monument va retrouver sa couleur “jaune-brun” voulue par son constructeur en 1907.

Le ballet des visiteurs a été remplacé par celui des peintres et les flashes des téléphones par le raclement des grattoirs : à presque 132 ans, la Tour Eiffel s’offre le plus gros lifting de son histoire dans la perspective des Jeux olympiques de 2024.

Pour sa 20e campagne de peinture, la célèbre dame de fer, l’un des monuments les plus fréquentés au monde dans l’ère pré-Covid, n’a pas fait les choses à moitié : exit, sur l’arc sud, les 19 couches de peinture précédentes dont l’épaisseur pouvait atteindre 3 mm.

Exit également la couleur “Brun Tour Eiffel” qui revêtait depuis 1968 l’édifice de 324 mètres, symbole de Paris avec Notre-Dame et la Basilique du Sacré Coeur de Montmartre. La Tour, qui à l’origine était rouge lors de sa présentation dans l’exposition universelle de 1889, va retrouver la couleur “jaune-brun”, voulue par Gustave Eiffel en 1907.

https://www.instagram.com/p/CKoNEWcopep/

View this post on Instagram

Ça va donner un côté un peu plus ‘gold’ à la Tour Eiffel au moment des JO par rapport à la couleur qu’on avait l’habitude de voir“, souligne Patrick Branco Ruivo, directeur général de la Sete, la société d’exploitation du monument.

On peut d’ores et déjà voir la nouvelle couleur quand on regarde le sommet. Ce n’est pas révolutionnaire, mais quand il y a un beau ciel bleu sur Paris, on voit des effets un peu métalliques, brillants“, ajoute-t-il.

Protocole renforcé

Entamé en 2019 pour une fin programmée en novembre 2022, le chantier – décapage et peinture – est titanesque au vu des 18.000 pièces reliées par 2,5 millions de rivets. Chiffrée à 50 millions d’euros, l’opération a nécessité un protocole sanitaire renforcé pour le décapage compte tenu de la présence de plomb dans les peintures précédentes.

Aux équipements spécifiques et espaces de décontamination se sont ajoutés une cinquantaine de prélèvements par semaine sur le chantier et dans les différents espaces de la Tour, énumère Alain Dumas, directeur technique de la Sete.

On est extrêmement prudent en matière de sécurité, c’est notre priorité“, assure-t-il, quelques semaines après la publication d’un article faisant état de trois relevés supérieurs à la normale.

Une semaine après, on a refait une mesure aux emplacements indiqués et on avait des valeurs tout à fait satisfaisantes et inférieures au seuil requis“. Le décapage ne concerne à ce stade que 2% de la structure et se concentre sur l’arc qui donne sur le Champ-de-Mars, le plus soumis au vent, à la pluie et au soleil, et de fait le plus dégradé.

Une dégradation prévue par Gustave Eiffel qui avait lui-même préconisé de renouveler la couche de peinture tous les sept ans. Un rythme respecté depuis, avec cette année un changement de nuance.

Pourquoi Gustave Eiffel a-t-il choisi la couleur jaune-brun ? Sans doute pour que la Tour Eiffel soit en écho avec l’ensemble de la grande ville de Paris, ville de pierre de taille, de pierre calcaire“, souligne Pierre-Antoine Gatier, architecte en chef des monuments historiques.

Accrobranche

A plusieurs centaines de mètres au-dessus du sol, équipés de harnais, d’outils et d’un pot de peinture, les peintres passent d’une pièce à une autre. Suspendus par des cordes, ils gravitent autour des 20.000 petites lampes qui font scintiller chaque soir à la tombée de la nuit la Tour pendant cinq minutes toutes les heures.

On se déplace la plupart du temps comme sur un parcours d’accrobranche“, explique Antoine Olhagaray, peintre cordiste de 22 ans. Avec “une vue en plus“, complète à ses côtés Charles-Henry Piret : “On n’a pas l’occasion tous les jours d’être suspendu sur une corde à 300 m de haut“.

Ont-ils l’impression d’être, près de 70 ans après, les descendants du peintre de la Tour Eiffel immortalisé par Marc Riboud en 1953 ? “On est dans la continuité”, estime Charles-Henry qui se dit prêt à” reproduire cette photo version 2021“.

https://www.instagram.com/p/BJxWSpUj_qd/

View this post on Instagram

A une différence près : eux poseraient retenus par des cordes quand leur “ancêtre” posait nonchalamment, cigarette au bec et chapeau sur la tête, tenant d’une main un pinceau et de l’autre un pilier de la Tour, la ville à ses pieds.

A lire aussi :

⋙ Un tronçon d’escalier de la Tour Eiffel adjugé dix fois son estimation initiale

⋙ Libération de Paris : il y a 75 ans, la revanche du “pompier de la Tour Eiffel”

⋙ Tour Eiffel : 7 anecdotes méconnues sur la Dame de fer

Source: Lire L’Article Complet