L'acupression du visage, pour rééquilibrer les énergies du bout des doigts

  • Quels sont les points d’acupression du visage ?
  • Comment travailler les points d’acupression du visage ?

Le principe de l’acupression ? Utiliser la pression des doigts sur des points spécifiques du visage pour stimuler des méridiens, lesquels sont reliés à certains organes du corps. Selon la médecine traditionnelle chinoise, l’énergie qui circule via les méridiens (le Qi) peut être déficiente et créer des dysharmonies au niveau de la santé physique ou émotionnelle.

Sur le visage, il existe plusieurs points que l’on peut facilement activer pour rééquilibrer les énergies du corps et de l’esprit. “Il existe des points ‘yang’ et des points ‘yin’. Certains points d’acupression des organes dits ‘yang’ se situent au niveau de notre visage. Les points des organes ‘yin’ ne s’y trouvent pas”, précise Nadège Lanvin, autrice de Mon yoga du visage au fil des saisons et des âges (Ed. Larousse) et propriétaire du centre Yoga & Co à Paris.

Bénéfices collatéraux : masser les points d’acupuncture du visage permet aussi d’améliorer la qualité de la peau, en travaillant notamment sur sa tonicité. 

“L’acupression est un excellent moyen de prendre soin de notre visage si on a une peau mature ne supportant plus les massages profonds qui risquent d’altérer l’élasticité de la peau, développe Nadège Lanvin. C’est aussi intéressant si l’on a une peau très réactive et sensible aux manipulations sur le visage. Certaines personnes ont une peau qui réagit dès qu’on la touche, par exemple en cas de couperose”.

Quels sont les points d’acupression du visage ? 

En médecine traditionnelle chinoise, les organes fonctionnent en duo. En touchant tel ou tel point d’acupression, il est possible d’agir sur ces organes afin de rétablir l’équilibre nécessaire au fonctionnement harmonieux de tous les systèmes. Comme évoqué plus haut, seuls les organes dits “yang” se trouvent sur le visage. Ce sont donc ceux-ci que l’on travaille en acupression du visage.

– Le duo reins (yin)/ vessie(yang) correspond à l’organe des oreilles et à l’ouie. Il est relié à l’élément eau, à l’hiver et n’aime pas le froid. Au niveau émotionnel, il est associé au sentiment de peur. Son déséquilibre peut entraîner, sur le visage, des poches sous les yeux, une perte de cheveux, des cernes, ou encore, un vieillissement prématuré. Pour le rééquilibrer, il faut donc stimuler les points d’acupression relatifs à la vessie. Ils sont au nombre de deux sur le visage et sont situés sur les coins internes des yeux.

– Le duo poumons (yin)/ gros intestin (yang) correspond à l’organe du nez et à l’odorat. Sa saison est l’automne et il est mis en déséquilibre par la sécheresse et le vent. Au niveau émotionnel, c’est la tristesse. Sur le visage, son déséquilibre entraîne des problèmes de peau (trop ou pas assez sèche). Comment rétablir l’harmonie ? En stimulant les deux points reliés au gros intestin, situé sur les bords externes tout en bas des narines, et à la sortie des narines, au-dessus de la le`vre supérieure.

– Le duo coeur (yin)/ intestin grêle (yang) correspond à l’organe de la langue et du goût. Il est relié à l’été, à la chaleur et à l’émotion de la joie. Au niveau du visage, son déséquilibre peut entraîner un teint changeant, des problèmes au niveau des capillaires sanguins avec une peau très réactive et irritable. Certains points de l’intestin grêle se situent au niveau du cou et à différents endroits du visage : devant l’oreille au niveau du tragus (cette petite excroissance du pavillon interne de l’oreille) ; sous la pommette au niveau du bord externe de l’œil ; à l’avant du muscle sterno-cléido-mastoi¨dien (ce gros muscle souvent saillant situé entre l’arrière de l’oreille et la clavicule); sur le bord postérieur du muscle sterno-cléido-mastoi¨dien.  Stimuler ces points peut aider à une meilleure digestion, mais aussi à détendre les tensions du cou et des mâchoires.

– Le duo foie (yin)/ vésicule biliaire (yang) correspond à l’organe des yeux et à la vue. Il est associé au printemps. Au niveau émotionnel, il peut entraîner de la colère et de la frustration. Cela engendre des tensions musculaires notamment au niveau du visage, avec des rides d’expression qui se marquent plus rapidement. Certains points de la vésicule biliaire (yang), se situent sur le front : au milieu de la ligne des cheveux tout en haut du front ; au-dessus des sourcils, vers leur milieu ; au niveau du coin externe de l’œil. Les stimuler permet de faciliter la digestion mais aussi de détendre les tensions accumulées au niveau du front, source des rides horizontales qui s’y dessinent.

– Le duo rate (yin)/ estomac (yang) correspond à l’organe de la bouche. Il est associé à l’élément terre et aux intersaisons (période entre chaque saison durant environ deux semaines). Il n’aime pas l’humidité et son déséquilibre peut créer de l’angoisse. Au niveau du visage, on peut remarquer un teint jauni et des lèvres pâles. Certains points de l’estomac se trouvent sur notre visage : à la verticale du centre de l’œil ; sur les joues à hauteur des narines; au niveau des commissures des le`vres ; autour de l’os de la mâchoire ; le long de la mâchoire; au niveau du creux situé entre l’os de la mâchoire et celui de la joue ; au niveau la ligne des cheveux, à l’angle de l’oreille. Stimuler ces points peut aider à la fois à tonifier les muscles des joues et à détendre les mâchoires.

Comment travailler les points d’acupression du visage ?

Bonne nouvelle, il est assez facile d’activer soi-même les points d’acupression clés du visage.

“Il faut généralement travailler avec le bout de l’index, explique Nadège Lanvin. Soit on fait de petits cercles, soit on reste en pression douce sur le point pendant quelques secondes, pour détendre la région. On peut aussi tapoter lorsqu’il faut stimuler une région plus large du visage, mais cela est plus rare”. Et d’ajouter : “on peut aussi utiliser des outils, comme la partie arrondie mais un peu pointue d’un gua sha”.

Pour décupler la détente, mieux vaut être bien installée pendant la réalisation de ces petites manipulations. Quant à la fréquence, le temps et la régularité sont de mise pour obtenir des résultats visibles et satisfaisants. “Mieux vaut un peu de pratique tous les jours que beaucoup d’un seul coup. On peut prévoir entre 5 et 15 minutes”, précise notre experte.

Les massages étant à faire sur un visage propre, le matin et/ou le soir selon ses possibilités. 

Un grand merci à Nadège Lanvin, autrice de Mon yoga du visage au fil des saisons et des âges (Ed. Larousse) et propriétaire du centre parisien Yoga & Co (15 Quai de la Seine, 75019 Paris)

Source: Lire L’Article Complet