L’aubépine, la plante qui aide à réparer les cœurs brisés

Utilisée dans le domaine de la phytothérapie depuis le début de notre ère, l’aubépine a été le sujet de multiples études, dont une étude de 2010 qui croise plusieurs résultats scientifiques. Elles ont prouvé, les unes après les autres, les vertus de cette plante pour tout le système cardiaque, en particulier pour les cœurs les plus fatigués. D’ailleurs, “l’OMS considère comme “cliniquement établi” l’usage d’extraits d’aubépine dans le traitement des “insuffisances légères des capacités cardiaques” et comme “traditionnel” leur usage dans « le soutien des fonctions du cœur et des vaisseaux sanguins”, comme le rappelle le site référence en matière de santé Vidal.fr.

Des fleurs blanches aux feuilles en passant par les baies rouges et les boutons, tout se consomme chez l’aubépine. Néanmoins, les principaux composants qui prodiguent leurs vertus se trouvent dans les sommités fleuries et les feuilles. Cette plante est riche en flavonoïdes (qui jouent le premier rôle dans le traitement des troubles cardio-vasculaires) et en proanthocyanidines (dont les effets seront concentrés sur la nervosité). On y trouve aussi, en moindre quantité, des saponines et des amines.

Avant de poursuivre sur les différents effets de l’aubépine sur le corps, il est important de rappeler qu’il est conseillé de s’adresser à son médecin avant de consommer des plantes dans un but thérapeutique. Notamment ici, si vous souffrez de maladies cardiaques, car la prise d’aubépine pourrait avoir des interactions avec certains médicaments, en décupler ou en annihiler les effets. 

Un cœur qui bat mieux avec l’aubépine

Grâce aux flavonoïdes présents dans l’aubépine, cette dernière est une véritable panacée pour les personnes qui souffrent d’insuffisance cardiaque. Elle est réputée pour agir comme un antispasmodique et un tonique pour le muscle cardiaque. C’est pourquoi elle est aussi notamment conseillée chez les personnes âgées dont le cœur a tendance à faiblir avec les années.

Prise en traitement – sous réserve d’un avis médical donc – l’aubépine améliore le bon fonctionnement des vaisseaux, notamment de l’artère coronaire. De plus, cette plante permet une meilleure oxygénation du cœur tout en régulant la pression sanguine. L’aubépine peut alors être conseillée aux personnes qui souffrent d’angines, de contractions du cœur ou de troubles du rythme cardiaque (comme la tachycardie ou des palpitations).

Enfin, l’aubépine aura aussi un effet sur la tension artérielle, en évitant les essoufflements et en permettant aux cœurs épuisés de supporter des efforts. En synergie avec la feuille d’olivier, l’aubépine permet de bloquer l’accumulation de la plaque artérielle et donc d’éviter l’athérosclérose. En combinaison avec la passiflore, l’aubépine aidera à régulariser la tension artérielle et à éviter les complications dues à l’hypertension..

La plante des peines de cœur

Qui l’eut cru ? Il existe bel et bien une plante pour soigner les peines de cœur, qu’elles soient causées par des événements marquants ou des personnes. En infusion, ou simplement avec quelques gouttes de teinture dans un verre d’eau, l’aubépine est la fleur qui soigne les cœurs brisés par excellence. Pour les états mélancoliques ou les états dépressifs, elle agit sur le plan émotionnel et psychologique grâce à ses propriétés calmantes et relaxantes. 

Les proanthocyanidines, ces polyphénols dont est en partie composée la fleur d’aubépine, ont un véritable effet sur la nervosité. Grâce à eux, l’aubépine est aussi réputée pour ses bienfaits en ce qui concerne les troubles du sommeil. Sans être catégorisée dans les plantes sédatives ou hypnotiques, on lui reconnaît des vertus apaisantes, idéales pour une bonne nuit de sommeil.

Pour renforcer l’action de cette plante, quelques synergies sont proposées. Pour un effet calmant plus prononcé, vous pouvez combiner l’aubépine avec la camomille matricaire. Pour traiter les troubles du sommeil, il est conseillé de combiner l’aubépine avec du tilleul.

Où trouver et comment utiliser l’aubépine ?

L’aubépine n’a un véritable effet sur le système cardio-vasculaire que sur le long terme, sauf lorsqu’il s’agit de troubles du rythme cardiaque tels que les palpitations ou la tachycardie. Pour toutes les cures que vous souhaitez faire à base d’aubépine, il est recommandé de s’adresser à un médecin, qui saura vous conseiller sur la durée du traitement. 

Si l’aubépine n’est en aucun cas toxique, elle est cependant déconseillée en phytothérapie chez les femmes enceintes et qui allaitent, dans la mesure où ses effets sur les nourrissons sont encore trop peu connus.

L’aubépine se consomme sous forme de gélules, en infusion ou encore sous forme de teinture. Vous pouvez aussi en ramasser vous-même et faire sécher les feuilles et les fleurs pour en faire des infusions maison. 

Informations importantes

Rappel : La médecine conventionnelle repose sur la prescription de médicaments dont l’efficacité a été démontrée et validée scientifiquement par des essais cliniques dans les indications considérées. Les médicaments homéopathiques ou phytotérapeutiques ne s’appuient pas sur la médecine basée sur les preuves, mais sur la notion d’usage traditionnel. 

Au moindre symptôme et avant toute prise d’un traitement, il est nécessaire de consulter un médecin inscrit au tableau du Conseil National de l’Ordre des Médecins.

Source: Lire L’Article Complet