Le réchauffement climatique a déplacé l'axe de rotation de la Terre

Pour ceux qui douteraient encore de l’impact néfaste du réchauffement climatique, cette nouvelle étude devrait vous en convaincre. Révélée par le Guardian le 23 avril, elle postule que la fonte des glaces est tellement importante, que cela a littéralement déplacé l’axe de rotation de notre planète Terre. Rien que ça !

  • Le réchauffement climatique a déplacé l'axe de rotation de la Terre

    Gentside

  • Un séisme de magnitude 6 fait des dégâts impressionnants en Inde

    Le Figaro

  • Dans les Alpes, les éleveurs-moniteurs de ski sont en sursis

    AFP

  • Corée du Sud: les pêcheurs s'opposent aux ambitions éoliennes de Séoul

    Le Figaro

  • Des images sublimes du volcan Fagradalsfjall en Islande

    KameraOne

  • Visite médicale annuelle pour un anaconda de l'Aquarium de Boston

    KameraOne

  • Airbnb: Ian Brossat propose l'instauration d'un quota par quartier à Paris

    Le Figaro

  • Un homme filmé en train de dégrader une peinture murale de la Vierge Marie

    KameraOne

  • Des migrants traversent les Alpes à pied dans l'espoir d'une vie meilleure en France

    AFP

  • Certificat sanitaire: comment les Européens voyageront-ils cet été? Jean-Baptiste Djebbari fait le point

    Le Figaro

  • Réouverture des terrasses: Paris veut mieux réglementer les installations éphémères

    Le Figaro

  • Frédéric Péchenard: «On n'a aucune leçon à recevoir sur les problèmes de sécurité»

    Le Figaro


  • Le réchauffement climatique a déplacé l'axe de rotation de la Terre
    Une nouvelle étude dévoile un autre effet néfaste du réchauffement climatique sur la planète. Et pour cause, la fonte des glaces est si importante, qu'elle a déplacé l’axe de rotation de la Terre.


    Gentside


  • Un séisme de magnitude 6 fait des dégâts impressionnants en Inde
    Un séisme dont la magnitude a été mesurée à 6 par l'Institut américain de géophysique (USGS) a ébranlé ce 28 avril l'Etat d'Assam, dans le nord-est de l'Inde, sans faire état de victime dans l'immédiat. Dans la ville de Guwahati, des habitants ont découvert les dégâts dans leur immeuble.


    Le Figaro


  • Dans les Alpes, les éleveurs-moniteurs de ski sont en sursis
    Sébastien Rouit est éleveur de brebis et moniteur de ski dans les Hautes-Alpes. Il vivait de ses deux activités, jusqu'à l'hiver dernier, catastrophique, qui l'a privé de clients, de revenus et de subventions.


    AFP

VIDÉO SUIVANTE

La faute à la fonte des glaces ?

Bon déjà, comment ça fonctionne ? Vous n’êtes pas sans savoir que la Terre tourne non seulement autour du soleil, mais aussi sur elle-même. C’est ce mouvement qui s’effectue autour de l’axe des pôles géographiques reliant le pôle nord au pôle sud, que l’on appelle : la rotation de la terre. Théorisée pour la première fois au Vème siècle avant JC par Philolas de Crotone, l’astronome grec n’avait certainement pas anticipé que l’axe se déplacerait au fil du temps, ou plutôt au fil des dégradations liées aux activités humaines.

Mais c’est pourtant le cas, d’après la récente étude d’une équipe de chercheurs internationaux. D’un point de vue géographique, les pôles Nord et Sud ne sont pas des points fixes. En effet, leur position varie en fonction de l’axe de rotation de la planète, qui est lui-même influencé par la répartition de la masse à sa surface. C’est un peu technique mais très logique.

Pensez à une balance, si d’un côté on place un fruit mais pas de l’autre, celle-ci va pencher de ce côté. Si on ôte le fruit et donc que l’on allège la balance de ce poids, elle va se relever. C’est à peu près le même principe avec l’axe de rotation de la Terre. À l’origine concentré sur les deux pôles, le poids de la glace ayant fondu, il s’est reparti dans les océans. Et comme vous le savez, au vu de la fonte importante et rapide des calottes glacières, ce poids est si conséquent, qu’il a tout bonnement déplacé l’axe de sa rotation.

Les activités humaines en cause

Déjà en 1995, des scientifiques avaient découvert que les pôles avaient dérivé vers le sud, puis vers l’est. Et cela a également impacté la vitesse moyenne de déplacement de la Terre, l’augmentant considérablement. Sa vitesse était alors 17 fois plus rapide de 1995 à 2020, qu’elle ne l’avait été sur la période antérieure de 1981 à 1995. Ce qui a provoqué une dérive de près de 4 mètres au cours des 40 dernières années. Selon les conclusions de l’étude : “La diminution rapide [de la quantité d’eau sur Terre] résultant de la fonte des calottes glaciaires est le principal moteur de la dérive polaire après les années 1990, avertissent-ils.

Toutefois, il faut garder en tête que la fonte des glaces seule, n’est certainement pas l’unique cause des bouleversements planétaires. d’ailleurs, celle-ci ne saurait s’expliquer d’un point de vue naturel puisqu’elle découle précisément du réchauffement climatique lié aux activités industrielles.

Nos systèmes de production inspirés par une vision du monde capitaliste qui voit en la nature une source de profit à exploiter plus qu’à préserver, n’y est bien sûr pas étrangère. Selon ces chercheurs, le pompage massif des eaux souterraines serait l’une des autres causes qui a aussi pu affecter la répartition de la masse terrestre, et donc le déplacement de l’axe de sa rotation. Mais au-delà de cet exemple, il n’est pas inutile de rappeler qu’une autre étude scientifique publiée en 2019 avait démontré qu’il faudrait environ dix millions d’années à la Terre pour se remettre des dégradations causées par les activités humaines. Inutile de préciser que nous n’en verrons donc pas la couleur !

Source: Lire L’Article Complet