Le scénariste Raoul Cauvin, père des Tuniques bleues et de Cédric, est mort

Il était le père des Tuniques bleues. On lui doit aussi Cédric et « Les femmes en blanc ». Le scénariste belge Raoul Cauvin, est décédé jeudi à l’âge de 82 ans. Il avait révélé en mai être atteint d’un cancer.

Vendue à des millions d’exemplaires depuis une cinquantaine d’années, la série de bande-dessinéeLes Tuniques bleues raconte les drôles d’aventures de deux soldats américains, un militariste convaincu et un autre engagé malgré lui, qui combattent les Sudistes pendant la Guerre de Sécession (1861-1865).

Créée en 1968 et traduite en plusieurs langues, dont l’anglais, l’allemand et le néerlandais, la BD a fait connaître le conflit à bon nombre d’Européens.

« Populaire, irrésistiblement drôle, inattendu »

Fort de ce succès populaire Raoul Cauvin est devenu un auteur prolifique pour son éditeur, Dupuis. Il a collaboré avec quantité d’autres dessinateurs : entre autres Berck («Sammy et Lou »), Nic («Spirou et Fantasio ») ou Kox («L’Agent 212 »).

« Raoul Cauvin est devenu une véritable statue de Commandeur des scénaristes. Populaire, irrésistiblement drôle, inattendu (…), il a durablement codifié la mécanique du gag et les canons de l’aventure humoristique, séduisant plusieurs générations de lecteurs et vendant plus de 50 millions d’albums », écrit Dupuis dans un communiqué.

A ses débuts, au tournant des années 1970, le scénariste belge travaillait avec Claire Bretécher sur une série – Les Naufragés – dont les planches furent d’abord publiées dans Le journal de Spirou.

« S’il excelle dans l’aventure humoristique pour tous les publics et toutes les formes du gag visuel, il évolue dans les années 1980 vers des productions plus incisives, proches souvent de l’humour noir et de la parodie délirante », affirme la biographie communiquée par Dupuis.

« Distance, humour, loufoquerie et autodérision »

C’est le temps des séries « Pierre Tombal » avec Hardy, « Les Femmes en blanc » sur l’univers de l’hôpital (avec Bercovici au dessin), mais aussi « Cédric » (Laudec) qui s’avère un succès de la BD jeunesse avec trente-quatre albums à ce jour.

Pour Patrick Gaumer, qui lui avait consacré une BD (Cauvin la monographie, parue fin 2013), le scénariste maniait avec brio « un verbe malicieux » caractérisé par quatre ingrédients : « distance, humour, loufoquerie et autodérision ».

Début mai 2021, quelques jours après la sortie du dernier « Tuniques bleues », Cauvin avait annoncé être atteint d’un cancer incurable, dans un message sur Le blog à Raoul, son site personnel hébergé sur spirou.com.

« L’oncologue est formel. Encore quelque mois à vivre avant d’aller, là-haut, rejoindre tous ceux qui m’ont précédé. Fallait bien que ça m’arrive aussi un jour », écrivait-il.

Source: Lire L’Article Complet