Le traitement contre l'ostéoporose protégerait-il du Covid-19 ?

Les patients qui suivent un traitement au long cours contre l’ostéoporose semblent moins atteints par le coronavirus. Explications.

Restez informée

Certains médicaments contre l’ostéoporose pourraient avoir un effet protecteur contre le Covid-19 d’après les résultats d’une étude parue dans la revue Aging. Des chercheurs espagnols ont analysé les données de plus de 2 000 patients d’un département de rhumatologie à l’hôpital del Mar (Barcelone) – souffrant d’ostéoporose, d’arthrose ou encore de fibromyalgie – et concernés ou pas par une infection au Covid-19.

Résultats : les patients qui prennent ce type de molécules ont moins de risque d’attraper le virus, mais sont aussi moins gravement atteints en cas d’infection au Covid-19. Pour le Dr Jordi Monfort, responsable de la rhumatologie à l’hôpital del Mar, leurs traitements pourraient les protéger : “Certains médicaments utilisés pour traiter les maladies rhumatismales pourraient interférer positivement avec le virus, soit en diminuant son incidence, soit en diminuant le risque de développer une forme grave”. Une piste porteuse d’espoir qui doit bien entendu être confirmée par d’autres études sur davantage de patients.

Hypothèse des scientifiques : ces médicaments pourraient agir positivement sur la réponse du système immunitaire face au virus, en diminuant la production des fameuses cytokines qui ont un rôle clé dans la maladie. On sait que si elles sont produites de façon excessive (on parle « d’orage cytokinique »), elles peuvent engendrer une violente réponse inflammatoire qui aggrave l’état des patients, alors touchés par un syndrome de détresse respiratoire aiguë.

Ostéoporose : quels sont les médicaments protecteurs ?

Les molécules concernées dans cette étude sont le zolédronate et le denosumab, deux traitements de l’ostéoporose connus et largement utilisés. Le premier appartient à la famille des bisphosphonates, généralement utilisés en première intention pour limiter la perte osseuse. Le deuxième est la molécule prescrite en cas d’échec ou d’intolérance aux bisphosphonates. Elle augmente la densité minérale osseuse sur le long terme.

Si vous êtes concernée et suivez un tel traitement, restez tout de même vigilante et ne vous sentez pas faussement protégée. Continuez à appliquer strictement le confinement et les gestes barrière avec votre entourage.

A lire aussi :

⋙ Ostéoporose : les médicaments efficaces

⋙ Ostéoporose : misez sur les polyphénols

⋙ Vaccin et médicament contre la Covid-19 : le point sur les traitements

Source: Lire L’Article Complet