Les 15 plus belles œuvres de Frank Gehry


  • 13 gadgets incroyablement cool à acheter en octobre tant qu’il en reste en stock


    Sponsorisé

    Perfect Gifts


  • Toutes les personnes âgées devraient porter cette montre de santé à 49,95€


    Sponsorisé

    KoreTrak


  • Le nouveau gadget auto qui élimine comme par magie les rayures et les bosses


    Sponsorisé

    NanoMagic

Les 15 plus belles œuvres de Frank Gehry

La bibliothèque Goldwyn (Los Angeles) – 1983

Si le style “tordu” qu’on associe à l’architecte aujourd’hui n’est pas encore présent dans ses premières réalisations, la bibliothèque Frances Howard Goldwyn de Los Angeles est déjà une prouesse vis-à-vis du travail que Frank Gehry effectue sur la lumière. Décrié à l’époque, c’est Samuel Goldwyn, le mécène du projet, qui le défendît.

La maison des Norton à Venice Beach (Los Angeles) – 1984

En utilisant différents matériaux et différentes couleurs, Frank Gehry souhaitait construire une oeuvre d’art. Tout comme la maison qu’il s’était créé à Santa Monica et qui a contribué à le faire connaître sur la scène de Los Angeles. Ici, il reprend le cubisme au compte de l’architecture.

Vitra Design Museum (Weil am Rhein) – 1989

À la suite d’un incendie, l’éditeur de meubles Vitra décide de créer un parc d’architecture où les plus grands architectes construiraient leur propre bâtiment. Frank Gehry se voit confier la réalisation du musée. On voit alors apparaître cette déconstruction caractéristique de l’artiste. C’est d’ailleurs après cette construction où ses recherches ne lui permettaient pas de créer un escalier parfaitement courbé qu’il développera davantage grâce aux ordinateurs des logiciels spécialisés.

Cinémathèque française (Paris) – 1993

Les cinéphiles connaissent bien leur temple. Située au 51, rue de Bercy, la Cinémathèque française était à l’origine un bâtiment qui abritait l’American Center. Une aventure éphémère puisque la fermeture du lieu fut décidée en 1996, soit trois ans seulement après son ouverture. Mais, tel un phénix renaissant de ses cendres, l’endroit fut transformé en sanctuaire du cinéma en 2005, en lieu et place des salles historiques de Chaillot et des Grands Boulevards.

Weisman Art Museum (Minneapolis) – 1993

Pour découvrir l’architecture alambiquée du Weisman Art Museum, il faut se rendre à Minneapolis. Musée d’art appartenant à l’Université du Minnesota, le bâtiment surprend par son anticonformisme. Situé sur une falaise qui surplombe le Mississippi, cette oeuvre est l’une des créations les plus importantes de Frank Gehry dans les années 1990.

La maison dansante (Prague) – 1996

Cette oeuvre conjointe de l’architecte tchèque Vlado Milunić et de Frank Gehry est située sur les quais de la rive droite de la rivière Vltava à Prague. Avec un budget quasi illimité de la part du groupe ING (qui fait alors construire ses bureaux), les deux architectes, en étroite collaboration, donnent vie à un immeuble découpé en deux parties. Visuellement, on pense observer un homme et une femme enlacés en train de danser dans cette architecture déconstructive. Une symbolique pour des “lendemains dansants” qui suivaient la Révolution de Velours en République Tchèque.

Musée Guggenheim (Bilbao) – 1997

Avec cette oeuvre majeure réalisée à Bilbao en Espagne, Frank Gehry entre au panthéon des architectes les plus célèbres et demandés de la planète. Son cheval de bataille -l’approche déconstructiviste- atteint là son paroxysme grâce aux logiciels informatiques novateurs de l’aéronautique qui lui permettent d’approcher les formes et ondulations organiques qu’il a en tête. Le musée attire des gens du monde entier et a su regonfler l’économie de la région toute entière.

Experience Music Project (Seattle) – 2000

Ce centre culturel composé d’une salle de concert, d’un musée interactif du rock’n’roll et d’un musée de la science-fiction est situé à Seattle, aux Etats-Unis. Sur ce bâtiment aux couleurs pop, Frank Gehry décide de s’inspirer d’une guitare électrique de Jimi Hendrix (dont les mécènes du projet, Paul Allen et sa sœur Jody, sont fans) qu’il décompose tout comme le chanteur les détruisait à la fin de ses concerts.

Gehry Tower (Cologne) – 2001

Il a fallu deux ans à Frank Gehry pour venir à bout de cette tour au design singulier. À l’origine, il s’agit d’une commande des services de transport de la ville de Hanovre, en Allemagne. En parallèle du bâtiment, l’architecte a également conçu un arrêt de bus.

Walt Disney Concert Hall (Los Angeles) – 2003

L’orchestre philharmonique de Los Angeles se situe donc dans un bâtiment de Frank Gehry, communément appelé le Walt Disney Symphony Hall. Inauguré en 2003, le projet est lancé par une première donation de cinquante millions de dollars faite en 1987 par Lillian Disney. La réalisation s’inscrit dans la tradition des constructions de Gehry : formes voluptueuses et angles cassés, des rubans très courts d’acier semblant vouloir recouvrir la structure. Un chef-d’oeuvre tant à l’extérieur que ce que propose l’intérieur de l’édifice avec l’impressionnant auditorium de 2265 places.

Hôtel Marqués de Riscal (Elciego) – 2004

Chez Frank Gehry, le contraste est important et l’Hôtel Marqués de Riscal le prouve. Situé dans la région de la Rioja Alavesa en Espagne, le bâtiment aux allures de vaisseau ondulant dénote au milieu des vignes. Impossible de passer à côté et d’en rester de marbre.

L’immeuble d’IAC (New York) – 2007

Si la façade de ce bâtiment ne vous fait pas immédiatement penser à une oeuvre de Frank Gehry, c’est parce que le directeur d’InterActiveCorp, Barry Diller, décida de remplacer le titane par des parois en verre sérigraphiées en céramique. En résulte un visuel très doux d’un iceberg torsadé ou plus poétiquement de blanc en neige en mouvement. Encore une prouesse architecturale et visuelle…

Lou Ruvo Center for Brain Health (Las Vegas) – 2009

La clinique de Cleveland à Las Vegas a été pensée par Frank Gehry. L’intérieur y est très impressionnant, il reflète parfaitement la construction de ses bâtiments. C’est d’ailleurs ce qu’on peut observer sur la photo ci-contre. Composé de 199 fenêtres toutes dissemblables, cet édifice est un hommage aux patients et au personnel médical pour lesquels Gehry voulait construire quelque chose de “mémorable”.

Opus Hong Kong (Hong Kong) – 2012

Il a fallu attendre 2012 pour que l’on assiste au premier bâtiment en Asie de Frank Gehry. Incroyable si l’on songe à la renommée internationale de l’architecte. Sa porte d’entrée sur le continent asiatique se nomme Opus Hong Kong. Il s‘agit d’un gratte-ciel de 12 étages, culminant à plus de 40 mètres. Comme toujours, l’œuvre de l’artiste tutoie les sommets.

La Fondation Louis Vuitton (Paris) – 2014

Soyons chauvins, soyons honnêtes. Voici la plus belle construction de Frank Gehry, érigée au bord du Jardin d’Acclimatation à Paris. Commandé à l’architecte par Bernard Arnault en 2001 pour abriter la fondation de la marque de luxe Louis Vuitton, l’édifice est un vaisseau de verre entouré d’eau. Inspiré par l’histoire de ce lieu, Frank Gehry exploite avec son génie le concept de verrerie en créant 12 panneaux qui font office de voiles. Toujours à la pointe de la technologie, il innove en utilisant de nouveaux logiciels permettant de traiter avec les différents ingénieurs et les 700 ouvriers qu’a nécessité le chantier. Poétique et fantastique, la fondation a été inaugurée en 2014. 

Source: Lire L’Article Complet