Les actes islamophobes en hausse de 52 %

Si le racisme en général est en baisse, les actes islamophobes sont en augmentation. On fait le point sur ce rapport annuel. 

Jeudi dernier, la Commission nationale consultative des droits de l’Homme (CNCDH) a publié un état des lieux de l’année 2020. “Les résultats de ce sondage en ligne comparé à celui de 2019 montrent la même évolution : il y a un lent et continu recul des préjugés en France”, a expliqué Nonna Mayer, directrice de recherche du CNRS. Si les actes racistes et xénophobes ont diminué de 26 % l’année passée tout comme ceux antisémites qui ont baissé de moitié, d’autres ont augmenté. Selon le rapport, les actes racistes visant les musulmans ont augmenté de 52 % au cours de l’année 2020, on vous explique ce chiffre plus en détail…

Les actes islamophobes ont augmenté de 52% au cours de l’année 2020, selon un rapport publié par la Commission nationale consultative des droits de l’Homme (CNCDH) (à dérouler)

#racisme La Commission nationale consultative des droits de l’homme publie son 30e rapport sur la lutte contre le racisme. Un document qui révèle l’étendue des préjugés dans la société française. @CNCDHhttps://t.co/sknFZ3HnwM

Sur un sondage réalisé par la CNCDH, 59 % des personnes interrogées pensent que “l’islam est une menace contre l’identité de la France”, soit 3 points de moins qu’en 2019. Concernant les actes islamophobes, ils représentent 16 % sur l’ensemble des faits racistes rapportés par le ministère de l’Intérieur, contre 8 % en 2019. Selon les experts de la commission, cette progression serait probablement liée à la “loi séparatisme” qui traite notamment de l’Islam, de sa pratique et qui s’attaque au port du voile. De plus, l’année 2020 a également été difficile pour les personnes d’origine asiatique puisque 30 % de celles interrogées “déclarent avoir subi des actes de racisme (toute forme confondue) depuis janvier 2020, majoritairement dans l’espace public et les transports”. Il reste encore du chemin à parcourir…

Source: Lire L’Article Complet